Montclair, le 25 juillet 2004 (BDP-Presse) – Le BDP-Gabon Nouveau annonce la publication de la composition de son nouveau gouvernement de salut national en exil pour le 17 août 2004. La nomination de ce nouveau gouvernement fera suite au communiqué de remaniement du 12 juin dernier, remaniement survenu dans le cadre de la restructuration globale du mouvement. Ladite restructuration permettra au BDP-Gabon Nouveau de mieux s’atteler, avec des personnes dignes de foi et par ses propositions et ses actions, au travail de réforme globale de l’état au Gabon, avec comme but ultime l’évincement du régime actuel du pouvoir et la démocratisation immédiate de l’état gabonais.

Le choix de la date du 17 août pour la publication de la composition de son nouveau gouvernement reste hautement symbolique car le mouvement compte ainsi marquer une étape décisive de son combat politique dans le cadre du 44ène anniversaire de l’indépendance de notre pays. Depuis le 12 juin, les stratèges et technocrates du mouvement travaillent en effet à la refonte de la Charte des membres pour la conformer à la nouvelle structure annoncée le 12 juin dernier. En même temps, le mouvement est en train de revoir sa proposition de constitution pour y intégrer un certain nombre d’idées nouvelles à même de mieux fortifier le projet d’état démocratique que le mouvement a pour le Gabon.

Les modifications à la charte seront publiées peu avant l’annonce du nouveau gouvernement de salut national, et celles portées à la proposition de constitution seront rendues publiques peu après. Ensuite, viendra l’annonce relative aux responsables du mouvement qui en conduiront l’action au Gabon même. Ces nouveaux responsables auront pour tache principale d’implanter le mouvement dans toutes les provinces, tout en s’activant pour préparer le premier voyage d’une délégation officielle du BDP-Gabon Nouveau au Gabon, délégation dont le but sera de prendre contact avec les populations tant à Libreville que dans l’arrière pays, pour promouvoir en leur sein et à leur contact l’idée BDP, c’est-à-dire celle d’un départ immédiat d’Omar Bongo et de son régime du pouvoir, et par tous les moyens possibles.

Le mouvement dans son ensemble s’attèle depuis quelques temps aux divers préparatifs qui verront son action se projeter directement sur le terrain politique national. Il convient à ce niveau de rappeler que, quoiqu’exstant depuis décembre 1998, ce n’est que depuis mai 2002 (2 ans à peu près) que le BDP-Gabon Nouveau existe en tant que mouvement politique partisan. C’est en effet à cette époque que le mouvement se dote d’une Charte des membres à caractère partisan visant à la possibilité de prendre directement le pouvoir au Gabon si cela s’avère nécessaire. C’est aussi dans la même période, plus précisément, le 7 mai 2002, que le BDP nomme son gouvernement de salut national, passant ainsi du statut de mouvement purement activiste à finalité purement éducationnelle à celui de mouvement partisan, à finalité de conquête directe du pouvoir si cela s’avère nécessaire.
Le BDP-Gabon Nouveau, comme son nom l’indique, ne se définit cependant pas comme un parti politique classique. Son but est avant tout la réforme au Gabon car seule la réforme peut garantir une gestion responsable des ressources naturelles et humaines de la nation dans le cadre d’un état de droit dans lequel ni la corruption, ni les manipulations illégales de la constitution ne subsisteront. Et seule la réforme peut garantir que quelque soit le président ou le gouvernement en place, les principes d’équité, de respect de la constitution et de justice sociale seront respectés par tous, et tout abus des institutions puni à n’importe quel échelon de l’appareil d’état par la loi. A ce titre, le BDP-Gabon Nouveau saluerait un changement apporté par lui-même ou par d’autres, pourvu qu’un tel changement soit en conformité avec l’esprit de la réforme telle qu’envisagée par le BDP, c’est-à-dire une approche nationaliste qui met l’accent sur le bien-être général de la population par la satisfaction des aspirations politiques, économiques, sociales et culturelles du plus grand nombre, et ceci dans le cadre d’un état démocratique garantissant les droits citoyens de tous, quelque soient leurs origines. Et parce que le BDP sait qu’une vraie réforme au Gabon serait forcément fatale au régime Bongo qui ne pourrait survivre dans un contexte d’état de droit, le mouvement voit la réforme comme la seule solution pour une paix et un développement durables au Gabon.

Le mouvement est donc prêt à travailler avec toutes les forces du changement qui mettent en avant le principe de la réforme et de l’intérêt national, ce qui passe forcément par l’imposition de la réforme au régime actuel par tous les moyens possibles, avec comme finalité l’évincement immédiat de ce régime et son remplacement par un régime capable de répondre au plus vite aux besoins urgents de développement durable de notre pays.
Fait à Montclair, le 25 juillet 2004

BDP-Presse (Service de Presse du BDP-Gabon Nouveau)
BDP-Gabon Nouveau
P.O. Box 3216 TCB
West Orange, New Jersey 07052, USA
Tel: 9973-655-5143
Fax: 973-655-7909
Site: https://www.bdpgabon.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here