Plainte du BDP à Amnesty International au profit des leaders étudiants de FORCE

Montclaur, New Jersey (BDP-Presse, 3 août 2004) – Le BDP-Gabon Nouveau, par la voix de son Coordonnateur et Premier ministre du gouvernement gabonais de salut national en exil, le Dr. Daniel Mengara, a aujourd’hui déposé auprès d’Amnesty International une plainte formelle demandant l’intervention directe de l’organisation internationale pour la libération immédiate des syndicalistes étudiants de FORCE (Fraction organisée pour la restauration de la conscience étudiante)–Raoul Ovono Abessolo, Roland Mbadinga Koumba, et Guy-Roger Ngogho-Ngogho–arrêtés par le régime Bongo en mai dernier.

Raoul Ovono Abessolo, Roland Mbadinga Koumba, et Guy-Roger Ngogho-Ngogho, leaders du syndicat FORCE, avaient été écroués en mai dernier dans des conditions et sur la base d’accusations douteuses.

Le BDP-Gabon Nouveau, dans un article publié le 11 mai dernier (https://www.bdpgabon.org/articles/categories/presse/EpluklZuVVeFdurMyX.shtml) estimait en effet que messieurs Raoul Ovono Abessolo, Roland Mbadinga Koumba, et Guy-Roger Ngogho-Ngogho avaient été arrêtés sur la base d’accusations fantaisistes et sans fondement. Les chefs d’accusation retenus contre eux par le procureur de la République, notamment ceux relatifs aux menaces contre le recteur et à l’abus de confiance, étaient de nature fallacieuse et traduisaient plutôt de sombres règlements de compte politiques à l’encontre d’étudiants jugés trop dangereux pour la stabilité du régime en place.

Constatant donc la nature fallacieuse, tendancieuse, arbitraire et abusive de ces arrestations arbitraires, le BDP-Gabon Nouveau somme Omar Bongo :

1) de libérer immédiatement les étudiants incarcérés arbitrairement sur ses ordres directs

2) de restituer immédiatement à l’état gabonais les 100 millions de Francs CFA sortis illégalement du trésor public pour corrompre les étudiants et les obliger au silence.

3) de se mettre immédiatement à la disposition de la justice gabonaise pour répondre des chefs d’accusation suivants : exclusion et arrestation arbitraire d’étudiants à des fins politiques, fabrication de preuves, usage de faux, tentative de corruption, détournement de fonds publics à des fins corruptives, atteinte aux droits constitutionnels de citoyens gabonais et utilisation coercitive des pouvoirs de l’état à des fins politiques personnelles.

Le BDP-Gabon Nouveau, devant l’atteinte grave aux droits constitutionnels de Messieurs Raoul Ovono Abessolo, Roland Mbadinga Koumba, et Guy-Roger Ngogho-Ngogho, attire l’attention du monde sur la recrudescence inacceptable de la dictature bongoïste au Gabon, dictature qui n’hésite plus devant rien pour se livrer à des exactions criminelles à l’encontre du peuple gabonais.

Le BDP-Gabon Nouveau, encore une fois, condamne ces arrestations à caractère politique, ordonne au régime Bongo de libérer les étudiants incarcérés et invite le peuple gabonais à prendre le courage qu’il faut pour, dès maintenant, se préparer aux gros soulèvements qui ne manqueront pas de s’exprimer bientôt au Gabon pour chasser du pouvoir Omar Bongo et ceux qui, avec lui, se font les complices des viols, vols et brimades auxquelles le peuple gabonais est soumis depuis 38 ans.

Ci-dessous, la lettre de plainte adressée par le BDP-Gabon Nouveau à Amnestry International.

BDP-Presse
BDP-Gabon Nouveau
P.O. Box 3216 TCB
West Orange, NJ 07052
Tél: 973-655-5143
Fax: 973-655-7909
https://www.bdpgabon.org

—-

Stephanie Brancaforte
Amnesty International
Africa Regional Office
Plot 20A Kawalya Kaggwa Close (Kololo)
P.O. Box 23966
Kampala, Uganda

August 3, 2004

RE: Requesting Amnesty intervention in student arrests in Gabon
Dear Stephanie,

We are hereby formally entering both a protest and a complaint on what we see as the illegal political arrest of three students by the Omar Bongo regime.

As you may have heard, three student leaders of the student trade union FORCE (Fraction organisée pour la restauration de la conscience étudiante)–Raoul Ovono Abessolo, Roland Mbadinga Koumba, et Guy-Roger Ngogho-Ngogho– were arrested in Gabon in May 2004, in what seems to be more than a simple law enforcement measure. They were accused of threatening terrorist actions against the University and misusing funds given to them by President Omar Bongo. As of today, they are still in prison.

We believe these arrests to be without merit. In fact, they seem to be more politically motivated than anything else. We also believe these arrests to be illegal as they directly infringe upon these students’ right to freely express the ideas and rights of their student union, a right guaranteed by both the University’s by-laws and the Gabonese constitution.

We are really concerned about their situation, as there has not been any sort of legal clarity as to their legal right to a fair trial. Everything concerning their case seems to have been expedited, surrounded with secrecy, and their arrest and arraignment arbitrarily conducted.

As a consequence, our belief is that these students’ arrests seem to have been more of a retaliatory measure with political underpinnings than a real legal procedure. We suspect President Bongo directly ordered their arrest to punish them for not having abided by a secret agreement he had with them and during which he tried to buy them off into silence by giving them 100 million CFA Francs. Because the students did not stop their protest as agreed, Mr. Bongo basically ordered the courts to send them to jail. This is inferred from the fact that the students were accused by Bongo himself of misappropriating the funds he gave them (thus abusing his confidence), funds that were supposed to be used to repair campus buildings and buy educational equipments. Our argument is that this accusation does not stand to scrutiny: it is the government’s job, not the students’, to take care of fixing buildings on campus and buying equipment needed by the University. The University has an administration that can easily take care of this.

Additionally, the very fact that both accusations–terrorist threats to the University’s administration and misappropriation of funds-were amalgamated into one case to justify the arrest of these union leaders appears to us as a very bogus, if not awkward, way of trying to simply put away a group of students who were seen by the Bongo regime as a threat to its stability. As a matter of fact, the student strike called for by FORCE was threatening to take unwanted proportions which could have easily pilled over to the political arena and threatened the Bongo regime directly. And all previous cabinet meetings prior to the arrest of these students were filled with threats by the government against so-called political parties who were supposedly manipulating students on campus (see press articles below). It was only a matter of time until the government took upon itself to incarcerate some scapegoat students. Hence these arrests in which motives seem to have been fabricated by the government and awkwardly lumped together.

We would like you to see to it that these students’ situation is clarified and their liberation obtained as soon as possible.

For your convenience, here are a few background articles that may help you get some clarity as to their situation:

Des syndicalistes étudiants gabonais incarcérés en grève de la faim
Vendredi, 9 Juillet 2004 – AFP – Trois syndicalistes étudiants gabonais, inculpés début mai de menaces et d’abus de confiance et écroués…
https://www.bdpgabon.org/articles/categories/international/EplAVuFplpADwHlyjk.shtml

Incarcération de trois responsables étudiants gabonais récemment exclus
Vendredi, 7 Mai 2004 – AFP –   Trois syndicalistes étudiants gabonais récemment exclus pour six mois de l’Université Omar Bongo (UOB)…
https://www.bdpgabon.org/articles/categories/international/EplukAFylljqngKNlG.shtml

Les trois étudiants exclus de l’UOB déférés au parquet
Vendredi, 7 Mai 2004 – L’Union – Pour abus de confiance, menaces écrites
et menaces de voies de faits à l’encontre de leur recteur, Roland…
https://www.bdpgabon.org/articles/categories/gabon/EplukAFZVAUdQtJMNL.shtml

UOB: Décision portant exclusion des étudiants
Lundi, 3 Mai 2004 – L’Union –   Au lendemain des incidents regrettables et récurrents qui ont perturbé le fonctionnement de l’université…
https://www.bdpgabon.org/articles/categories/gabon/EplukAupAZJTHyyrXL.shtml

Crise à l’UOB: La menace d’INTIFADA des étudiants de F.O.R.C.E. dans une lettre au recteur
Lundi, 3 Mai 2004 – GabonTech – Au lendemain des incidents regrettables et récurrents qui ont perturbé le fonctionnement de l’université…
https://www.bdpgabon.org/articles/categories/gabon/EplukAFAlFliWPngav.shtml

Omar Bongo Ondimba s’exprime: Jeunesse sacrée ou jeunesse dévoyée
Lundi, 3 Mai 2004 – GabonTech – Préoccupé par l’évolution de cette crise qui menace les valeurs et les repères de la jeunesse dans notre…
https://www.bdpgabon.org/articles/categories/gabon/EplukAFlyppjKAhFyy.shtml

Train de mesures contre « l’indiscipline » à l’Université de Libreville
Mercredi, 21 Avril 2004 – AFP – Le gouvernement gabonais a pris une série de mesures pour lutter contre « les incidents récurrents »…
https://www.bdpgabon.org/articles/categories/international/EplkVAkllEhGRXNDpk.shtml

Crise au sein des établissements scolaires gabonais: gare aux manipulations politiques!
Mardi, 20 Avril 2004 – L’Union – La crise estudiantine qui secoue ces derniers temps l’université gabonaise en proie à une vague agitation,…
https://www.bdpgabon.org/articles/categories/gabon/EplkVEAVpEWArSonIN.shtml

Conseil de cabinet sur la situation préoccupante de l’Université
Mardi, 20 Avril 2004 – L’Union – Présidée par le chef de l’Etat, cette réunion, assez spéciale, devrait amener le gouvernement à prendre…
https://www.bdpgabon.org/articles/categories/gabon/EplkVEAkkFVtITsWKW.shtml

Here is our own (political) take on the situation:

Le BDP-Gabon Nouveau condamne l’arrestation de trois étudiants au Gabon.
Mardi, 11 Mai 2004 – BDP Presse – Communiqué de Presse Pour diffusion immédiate Montclair, New Jersey, 11 mai 2004 – Le BDP-Gabon Nouveau…
https://www.bdpgabon.org/articles/categories/presse/EpluklZuVVeFdurMyX.shtml

Thanks for your assistance, and indeed, please do not hesitate to contact us for more details.
Dr. Daniel Mengara

Coordonnateur
Premier ministre, gouvernement de salut national en exil.
BDP-Gabon Nouveau
P.O. Box 3216 TCB
West Orange, NJ 07052
Tél: 973-655-5143
Fax: 973-655-7909
https://www.bdpgabon.org

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Covid-19 : 81.366 prélèvements dont 7 646 cas testés positifs

Depuis le début de la pandémie du Coronavirus, 81.366 personnes ont été prélevées dont 7.646 déclarées positives au 3 août. A cette date, 5.408...

Indemnité Covid-19 : Du retard à l’allumage ?

L’indemnité Covid-19 annoncée le 21 mai dernier, par le président Ali Bongo, n’a toujours pas été versée aux concernés. Un retard qui interpelle alors...

Transport aérien : Asky reprend ses vols vers Libreville et 15 autres destinations

L’agence nationale de l’aviation civile (Anac) a annoncé, le 3 août, que la compagnie aérienne Asky Airlines a repris ses vols à destination de...

Electricité : La SEEG évalue ses ouvrages hydroélectriques

La Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) a entrepris le 30 juillet dernier, une visite d’inspection de ses ouvrages en cours de maintenance...

Coronavirus : Déjà 50 décès au Gabon

Avec un nouveau décès au Coronavirus déclaré le 1er août, le Gabon compte désormais 50 morts du Covid-19 depuis le début de la pandémie...

Pétrole : Les efforts du Gabon pour attirer les investisseurs plombés par la Beac ?

Les nouvelles règles sur les devises de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) fait grincer les dents des opérateurs pétroliers au Gabon....

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Covid-19 : 81.366 prélèvements dont 7 646 cas testés positifs

Depuis le début de la pandémie du Coronavirus, 81.366 personnes ont été prélevées dont 7.646 déclarées positives au 3 août. A cette date, 5.408...

Indemnité Covid-19 : Du retard à l’allumage ?

L’indemnité Covid-19 annoncée le 21 mai dernier, par le président Ali Bongo, n’a toujours pas été versée aux concernés. Un retard qui interpelle alors...

Transport aérien : Asky reprend ses vols vers Libreville et 15 autres destinations

L’agence nationale de l’aviation civile (Anac) a annoncé, le 3 août, que la compagnie aérienne Asky Airlines a repris ses vols à destination de...

Electricité : La SEEG évalue ses ouvrages hydroélectriques

La Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) a entrepris le 30 juillet dernier, une visite d’inspection de ses ouvrages en cours de maintenance...

Coronavirus : Déjà 50 décès au Gabon

Avec un nouveau décès au Coronavirus déclaré le 1er août, le Gabon compte désormais 50 morts du Covid-19 depuis le début de la pandémie...