Présidentielles 2005: Le BDP-Gabon Nouveau lance sa campagne pour le boycott et la résistance

Communiqué de presse, pour diffusion immédiate

Montclair, 2 novembre 2005 – Le BDP-Gabon Nouveau, mouvement gabonais d’opposition en exil, a cette semaine commencé sa campagne de sensibilisation pour le boycott général de la mascarade électorale actuellement organisée au Gabon par le régime quadragénaire d’Omar Bongo.

C’est d’abord en France depuis la semaine dernière qu’a commencé la campagne de distribution de son Manifeste de Résistance non seulement auprès des Français, mais aussi des amis du Gabon et Gabonais résidant en France. Le Manifeste de la Résistance est un puissant document qui résume de manière succincte, pour les Français, Gabonais et amis du Gabon, les graves manquements du régime Bongo envers son pays au cours des 38 dernières années et les raisons de l’appel au boycott du BDP-Gabon Nouveau.

Le BDP-Gabon Nouveau a également commencé une campagne de sensibilisation des autorités et hommes politiques français avec notamment l’envoi d’une lettre d’information expliquant les raisons du boycott et invitant ces autorités et hommes politiques à rejoindre le BDP-Gabon Nouveau dans le sauvetage du Gabon ; avec la lettre d’information figurera bien évidemment, le Manifeste de la Résistance.

Cette étape initiale de la campagne du boycott et de la résistance lancée par le BDP-Gabon Nouveau comprend donc :

1) La distribution (en cours) du Manifeste de la Résistance aux populations françaises et aux Gabonais et amis du Gabon résidant en France. A ce titre, le BDP-Gabon Nouveau lance un appel à tous les Gabonais désireux de vrai changement et résidant au Gabon, en Afrique, en France, aux USA et partout dans le monde à non seulement imprimer et distribuer ce document partout où ils le pourront, mais aussi à se préparer à boycotter activement les 25 et 27 novembre prochains le scrutin manioc que la dictature manioc d’Omar Bongo impose actuellement aux Gabonais.

2) L’envoi (en cours) de lettres d’informations aux autorités et hommes et femmes politiques français de gauche comme de droite, y compris Jacques Chirac, Dominique de Villepin, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Elisabeth Guigou, Michèle ALLIOT-MARIE, Philippe DOUSTE-BLAZY, Jean-Louis Debré, Jean Tiberi, Henri Emmanuelli, Laurent Fabius, Jack Lang, Ségolène Royal, Dominique Strauss-Kahn, François Bayrou, Bertrand Delanoé, Jean-Claude Gaudin, Christian Poncelet, Jean-Marie LE PEN, Philippe de VILLIERS, et de nombreux autres membres du gouvernement et de la classe politique français. (Voir, par exemple, la lettre type adressée à Jacques Chirac et aux autres personnalités).
 
3) La tenue dans quelques jours à Paris d’une conférence de presse et d’une conférence débat durant laquelle le BDP-Gabon Nouveau fera un certain nombre de déclarations touchant à la politique gabonaise et aux élections manioc qui se préparent actuellement au Gabon (les détails seront communiqués ultérieurement).

D’autres actions devraient suivre au fur et à mesure de la campagne pour le boycott et la résistance.

Encore une fois, le BDP-Gabon Nouveau lance un appel aux Gabonais pour que le boycott des élections soit total. Au besoin, il faudra aux Gabonais empêcher physiquement la tenue du scrutin et imposer à la dictature qu’il se tienne au préalable au Gabon un vrai débat pour la réforme et la transparence AVANT l’élection. Les Gabonais devront refuser de cautionner, par leur participation, la victoire préfabriquée d’Omar Bongo et exiger le report de cette élection. Ils devront refuser, dès aujourd’hui, de reconnaître Omar Bongo comme président du Gabon et demander sa démission pour cause d’imposture puisqu’il n’a jamais été élu par les Gabonais.

Nous rappelons également aux Gabonais que le BDP-Gabon Nouveau reste le seul groupe politique au Gabon auquel le régime Bongo refuse l’entrée dans le pays. En refusant personnellement de faire délivrer son passeport gabonais au Dr. Daniel Mengara, leader du BDP-Gabon Nouveau, Omar Bongo a encore fait preuve de manque de couilles, apeuré qu’il était de voir le Dr. Daniel Mengara se rendre au Gabon pour présenter une éventuelle candidature du BDP-Gabon Nouveau. En cela, sa fameuse déclaration de défi envers le BDP-Gabon Nouveau était une autre affabulation du dictateur rigolo. Les Gabonais ne doivent donc pas se leurrer, c’est du BDP-Gabon Nouveau que le régime a peur. L’opposition interne est tellement baillonée et inepte dans sa méthodologie (elle se dit légaliste et démocrate) qu’elle a été incapable d’imposer la réforme pré-électorale au dictateur.

Le refus de délivrer son passeport au Dr. Daniel Mengara voulait donc dire une seule et unique chose : l’empêcher de se rendre au Gabon pour faire entendre sa voix ou pour déposer une éventuelle candidature de son mouvement. Bongo sait très bien qu’il ne peut pas gagner face au BDP-Gabon Nouveau, parce que le BDP-Gabon Nouveau ne le laisserait pas tenir une élection préfabriquée. Que ceux qui en doutent lui demandent de reporter l’élection, accepter le défi de la réforme et de délivrer son passeport au Dr. Daniel Mengara, pour qu’on voit qui gagnerait dans ces conditions. Il demeure que l’exil forcé du Dr. Daniel Mengara est le premier acte de fraude du régime Bongo au cours de cette élection : par la dictature, il a privé le Dr. Daniel Mengara de son droit au passeport, et du coup, il a en même temps privé les Gabonais du choix qui aurait pu être le leur de voter pour le candidat du BDP-Gabon Nouveau ou de suivre la consigne de boycott du BDP-Gabon Nouveau, vu que le boycott est un acte de vote aussi valable que le bulletin de vote. Quand on boycotte, on vote avec ses pieds et ce vote est aussi légitime que tous les autres types de vote. ET quand une majorité de Gabonais votent avec leurs pieds, c’est que tout régime qui sortirait d’un boycott soutenu par 90% de la population manquerait de légitimité et devrait démissionner.

Nous demandons donc aux Gabonais et amis du Gabon d’assurer la distribution du Manifeste de la Résistance partout où besoin sera, de manière à bien montrer au régime que le peuple n’en veut plus. Imprimez et distribuez partout, à vos amis, à vos parents, et faites passer le message de la résistance.

Les 25 et 27 novembre prochains, jetons Omar Bongo dans les poubelles de l’histoire.

Pour lire ou imprimer la lettre envoyée à Jacques Chirac et à la classe politique française, visitez ce lien: https://www.bdpgabon.org/docs/chirac_boycott.pdf (format PDF).

Pour lire ou imprimer le Manifeste de la Résistance,  visitez ce lien : https://www.bdpgabon.org/content/view/2408/39/ (format PDF).
BDP-Gabon Nouveau
P.O. Box 3216 TCB
West Orange, New Jersey 07052, USA
Tel: 973-447-9766 / 973-655-5143
Fax: 973-447-9766 / 973-655-7909
Site: https://www.bdpgabon.org

Le BDP-Gabon Nouveau ( » Bongo Doit Partir, pour la Construction d’un Gabon Nouveau « ) est un mouvement politique gabonais en exil basé dans le New Jersey aux Etats-Unis. Le BDP-Gabon Nouveau recherche la suppression du régime Bongo et le départ d’Omar Bongo du pouvoir par tous les moyens possibles.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Des Bongo aux Valentin : L’insurrection désormais la seule voie pour en terminer avec la monarchie des Bongo au Gabon

Chers compatriotes, La récente nomination de Nourredine Valentin au poste aux contours nébuleux, mais pourtant ultra-tentaculaire, de « Coordinateur des affaires présidentielles » de son...

Le Gabon en Danger : Le Dr. Daniel Mengara présente son livre à la communauté académique de Montclair (USA)

C’est ce lundi 18 novembre que le Dr. Daniel Mengara, dans le cadre d'une conférence-débat de lancement de livre qui a attiré plus de...

Dr. Daniel Mengara (Vidéo): Présentation Nouveau Livre: Le Gabon en Danger – Du devoir de réforme au devoir de violence

Le Dr. Daniel Mengara, dans le cadre de son retour en politique et après plus de trois ans de silence passés à faire ce...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Covid-19 : dangereuses négligences des gestes barrières dans l’arrière-pays

À l’intérieur du pays, le Covid-19 semble désormais accélérer sa vitesse de contagion. Malgré ce fait, les populations affichent une certaine négligence dans l'hinterland....

Récession : Les petits opérateurs économiques à la peine

Les petits opérateurs économiques sont parmi ceux qui subissent les pertes les plus lourdes depuis la mise en application des mesures barrières face à...

Eau et électricité : la SEEG revoit les critères de la gratuité

La Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) a déclenché, lundi 25 mai 2020, sa deuxième phase de distribution gratuite d'eau et d'électricité décidée...

Recensement des agents publics : la deuxième phase en cours

La deuxième phase de l'opération de recensement biométrique des agents publics est effective depuis le début de la semaine en cours. Cette phase est essentiellement...

L’armée française dément avoir importé des vaccins au Gabon

En pleine pandémie de coronavirus, les réseaux sociaux s’étaient enflammés, mi-mai, suite à l’arrivée par avion français d’une boîte avec inscription “sérums, réactifs et...