Le premier ministre gabonais, Jean Eyeghé Ndong, a procédé mercredi matin, dans la salle inter – ministérielle de Libreville, aux installations des ministres effectuant pour la première fois, leur entrée au sein du cabinet gouvernemental, constitué par décret présidentiel le 28 décembre dernier, a constaté GABONEWS. 

En tout, le chef du gouvernement qui a été reconduit dans ses fonctions, a procédé aux installations de sept nouveaux ministres sur la quarantaine qui compose la nouvelle équipe du cabinet « Jean Eyeghé Ndong III ».

Au rang de ministre, dans l’ordre, le Premier ministre a installé: le général Flavien Nzengui – Nzoundou (ministre des Travaux publics, des Infrastructures et de la Construction), Vincent Essone Mengue (ministre des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie sociale et de la Lutte contre la pauvreté), Patrice Tonda (ministre du Logement, de l’Habitat et de l’Urbanisme), Josué Mbadinga ( ministre des Relations avec le Parlement et les Institutions constitutionnelles), et Dieudonné Mouiri Boussougou (ministre des Transports et de l’Aviation civile).

Ensuite il s’en est suivi du tour des ministres délégués avec l’installation de Noël Nelson Messone, ministre délégué auprès du Vice – Premier ministre, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération, de la Francophonie et de l’Intégration régionale, chargé de la Francophonie et de l’intégration régionale, et Jean Marie Kouba Souvi, ministre délégué auprès du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, chargé de la Famille et de la Promotion de la Femme, chargé de l’Hygiène publique.

Bouclant la phase symbolique des installations, le premier ministre Jean Eyeghé Ndong qui présidera cet après – midi sa première réunion du Conseil inter – ministériel pour l’an 2008, a convié ces nouveau collaborateurs au travail, à un esprit d’humilité, de modestie, du respect de l’autre, du soucis de la solidarité qui, a-t-il dit, sont des valeurs républicaines».

On rappelle que le nouveau gouvernement dit de « mission », a été constitué après le discours historique du chef de l’Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba, prononcé le 1er décembre dernier dans lequel, il invitait la nouvelle équipe gouvernementale à traduire en actes son projet de société les «Actes pour le Gabon ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here