Le ministère gabonais de l’Intérieur a lancé lundi les opérations relatives à la révision des listes électorales dans la perspective des élections locales prévues en fin avril prochain.

Le coup d’envoi de cette opération a été donné dans le 5ème arrondissement de Libreville par le directeur général des élections, François Ondo Edou.

Les opérations concernent tout le territoire gabonais et concernent notamment les citoyens gabonais ayant atteint l’âge de la majorité (18 ans) et ceux ayant changé de résidence. Les inscripteurs procéderont également à la radiation des noms des personnes décédées.

La fin de cette opération est prévue pour le 29 février. En 2006, le corps électoral gabonais comptait environ 650 000 électeurs pour une population totale de 1,5 million d’habitants.

Les élections locales d’avril prochain permettront de renouveler le mandant des conseillers municipaux et départementaux. Leur mandant de 5 ans a officiellement expiré le 12 janvier dernier. Les élections ayant été reportées, le gouvernement a décidé de désigner des délégués spéciaux pour gérer les mairies et les assemblées départementales.

Selon la loi gabonaise, ce sont les conseillers municipaux qui élisent les maires par suffrages indirects. Les conseillers départementaux élisent les présidents des assemblées départements (une espèce de parlements locaux).

Le ministre gabonais de l’Intérieur a estimé dimanche dernier lors d’un débat télévisé que les nouveaux maires seront probablement élus vers fin mai prochain et pourront entrer en fonction en juin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here