La nouvelle ministre gabonaise de la Communication, Laure Olga Gondjout, a ordonné à tous les directeurs généraux des deux chaînes de radio et de télévision publique (RTG 1 et RTG 2) de ne plus diffuser les messages émanant des “charlatans et autres vendeurs d’illusion”.

“Dans le souci de conserver l’image de marque et de respectabilité des Chaînes publiques de radiodiffusion et de télévision, chargées des missions de service public, notamment dans le domaine de l’information, de l’éducation et de la culture, la promotion des produits et autres substances proposés par des charlatans ou des vendeurs d’illusions est suspendue”, a décidé la ministre.

Depuis plusieurs années, des charlatans et autres marabouts se servent des médias publics pour ventiler des informations publicitaires au sujet des prétendues guérisons miracles que procurent leurs potions. Il existe même des émissions ” propagandistes” sur les médias publics où ces “vendeurs d’illusions” s’expriment en toute liberté. Selon l’Organisation mondiale de la santé, 90% des populations africaines recourent à la médecine traditionnelle du fait des us et coutumes, mais aussi à cause des modestes coûts pratiqués. Ce dernier aspect n’est cependant pas le cas au Gabon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here