La ministre de la Communication, des Postes et des Nouvelles Technologies de l’Information, Laure Olga Gondjout, a procédée samedi matin, à l’esplanade de Gabon – Expo de Libreville à l’ouverture officielle de la Journée d’initiation de la jeunesse gabonaise à la connaissance et à la pratique Internet, dont le thème retenu à cette occasion est « Connecter les jeunes », une manifestation organisée en collaboration avec l’Agence de Régulation des Télécommunications (ARTEL) en vue d’inviter les jeunes à se familiariser avec cet outil dorénavant incontournable dans la vie quotidienne, mais aussi pour les prévenir des dangers qu’il peut colporter, a constaté GABONEWS.

En saluant la présence massive de la jeunesse à cette manifestation d’envergure, Laure Gondjout, a saisi cette occasion pour exprimer sa gratitude au ministère de l’Education National ainsi qu’aux autres partenaires qui n’ont ménagé d’aucun effort pour répondre à cette invitation.

En s’adressant particulièrement aux jeunes, la ministre de la Communication a précisé que cette rencontre cadre parfaitement avec l’appel lancé l’année dernière par l’Union Internationale de la Communication (UIC) qui a proposé à chacun des Etats membres, un thème de réflexion.

Elle – même, férue des nouvelles technologies, madame Gondjout, s’est faite fort de rappeler à l’assistance la place importante que le Chef de l’Etat accorde à la jeunesse en organisant cette énième Journée qui leur est dédiée.

« Il est temps que cette jeunesse profite des bienfaits de cette ère nouvelle dont l’importance historique, sociale n’est plus à démontrer », a déclaré madame Gondjout.

En bonne pédagogue, la ministre Gondjout qui maîtrise parfaitement les avantages et les inconvénients d’Internet, a bouclé son propos par une interpellation à l’endroit des jeunes, car, cet outil bien que partenaire du développement, est aussi une arme redoutable capable d’anéantir quiconque ne maîtrisant pas ses rouages.

On rappelle enfin que cette Journée d’ouverture, est essentiellement consacrée aux ateliers, exclusivement à la connaissance de l’Internet, alors que celle de demain, dite de clôture, permettra à près de 600 jeunes issus des différents établissements scolaires (primaires et secondaires), de passer de la théorie à la pratique par des séances de navigation gratuite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here