Gabon: le président Bongo appelle les enseignants en grève à la reprise immédiate des cours

Le chef de l’Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba, a appelé mercredi soir à l’occasion du nouvel an, lors de son message à la nation « une fois pour toute, à l’esprit patriotique de tous les compatriotes qui ont la responsabilité d’éduquer les enfants pour qu’ils reprennent immédiatement les cours ».

Les enseignants qui ont renoué avec la grève depuis deux semaines, réclament l’harmonisation des salaires des agents recrutés avant et après 1991. Ces derniers bénéficieraient d’un meilleur traitement que les premiers avec une différence de 135 mille FCFA.

A l’issue du conseil des ministres du 23 décembre dernier, le gouvernement avait déjà invité les partenaires de l’éducation « à tout mettre en œuvre pour une reprise effective des cours le 5 janvier 2009 ».

Quelques semaines plutôt, les autorités avaient accordé une prime d’incitation à la fonction enseignante touchant « exclusivement les personnels du secteur éducation exerçant effectivement des activités pédagogiques ».

Selon le gouvernement, la prime a pour objectif d’une part, d’attirer les compatriotes vers la carrière enseignante et de les y maintenir d’autre part, de les inciter à exercer leur métier sur l’ensemble du territoire national.

Cette prime mensuelle, qui sera versée une fois l’an au mois de mai, varie de 100 000 à 30 000 CFA pour la catégorie A hiérarchies Al et A2 et de 100 000 à 10 000 FCFA pour la catégorie B, hiérarchies Bl et B2 et pour la catégorie C, selon les zones d’affectation (Libreville, capitales provinciales, capitales départementales et villages).

Devant ces résultats issus des arbitrages qu’il a lui-même opérés et rendus publics, le président Bongo s’est déclaré au cours de son message à la nation « surpris et même déçu par la réaction des syndicats qui, depuis lors, ont décidé leur mouvement de grève, hypothéquant sérieusement l’année scolaire de nos enfants ».

Pour le Chef de l’Etat « Le combat social ne doit pas être mené en poussant inutilement notre pays vers l’abîme du fait d’un radicalisme qu’aucune raison ne peut justifier ».

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,338FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....