Gabon : Les populations de Mounana privées de l’eau potable

Depuis environ quatre mois, les populations de la ville de Mounana font face à une pénurie en eau potable en raison de la vétusté des installations de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), et sont contraintes de s’approvisionner aux sources naturelles locales, qui présenteraient un taux élevé de radioactivité en raison des activités de la Compagnie minière de l’Ogooué (Comolog).
L’ancienne citée minière phare de la province du Haut Ogooué, au sud du Gabon, la ville de Mounana est confrontée depuis environ quatre mois à une grave pénurie en eau potable qui oblige les populations à s’approvisionner aux sources naturelles malgré les risques sanitaires liés à la radioactivité élevée.

Cette pénurie serait due à la vétusté des installations de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), qui avaient été offertes à la ville il y a plusieurs années par la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) ainsi qu’aux actes de vandalisme perpétrés sur les tuyaux installés le long de la route principale qui mène à la ville.

L’antenne locale de la SEEG n’a pas encore réagi face à ce calvaire vécu par la population qui fustige l’apathie de la société. Selon une riveraine, « cela fait des mois que le tuyau est cassé au mépris des autorités qui viennent ici et repartent sans faire quoique ce soit. Il faudrait que des réparations soient effectuées sur ce tuyau cassé pour que l’eau soit de retour à Mounana. La pénurie à laquelle nous faisons face est due à un problème de pression. Nous sommes obligé de retourner encore à la rivière ramasser des microbes car on ne sait plus ce qu’on peut faire. En plus, depuis que nous avons décidé de repartir dans les rivières, nous avons des problèmes de santé ».

Les habitants déplorent cette la situation qui, selon eux, est la marque du désintérêt des autorités compétentes.' »Il faudrait que l’Etat dégage des moyens pour aider Mounana car il n’y a pas de société et le petit commerce ne marche pas par manque de clientèle. Face à tous ces problèmes, que pouvons nous faire? ».

Contraints de se ravitailler aux sources naturelles, les habitants sont exposés aux risques sanitaires de cette eau non traitée ainsi qu’aux risques liés à la radioactivité, dont on soupçonne un taux élevé dans les sols de cette région en raison de l’activité minière. En attendant que les autorités compétentes saisissent la SEEG, les habitants de Mounana devront composer avec les risques induits par cette situation.

Le Gabon a célébré la journée mondiale de l’eau le 22 mars dernier sous le thème de l’assainissement et avec l’objectif de réduire de moitié d’ici 2015 la population n’ayant pas accès à l’eau potable.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Dépistage du Covid-19 : Le Laboratoire Pr Gahouma se lance ce vendredi

Censé produire 10 000 résultats issus des dépistages au Covid-19 effectués dans les différents centres du pays, le laboratoire d’analyse médicale installé au sein...

Heurts : la police arrête et libère des syndicalistes pour non-respect des gestes barrières

Suite à la violation de la disposition interdisant les regroupements de plus de 10 personnes par des partenaires sociaux hier devant le ministère de...

Front social : en route pour la concrétisation des recommandations du Forum de la Fonction publique

Destiné à apporter des solutions aux situations administratives des agents de l'État, ainsi que cela avait été énoncé lors du forum de la Fonction...

Gabon : les régies financières à la caisse malgré la baisse des recettes de l’État

Quelques jours après leur montée au créneau, les syndicats des régies financières ont obtenu gain de cause auprès du ministère de l’Économie et des...

Covid-19 : Le CIRMF va booster sa capacité de tests journaliers

Le Centre interdisciplinaire de recherches médicales de Franceville (CIRMF) vient de recevoir un précieux don dans le cadre de la lutte contre le Covid-19....

Enseignement supérieur : Moukagni Iwangou veut sauver l’année académique

Face à une crise sanitaire qui perdure, le ministre de l’Enseignement supérieur veut sauver l’année académique. Le 27 mai il a rencontré les responsables...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Dépistage du Covid-19 : Le Laboratoire Pr Gahouma se lance ce vendredi

Censé produire 10 000 résultats issus des dépistages au Covid-19 effectués dans les différents centres du pays, le laboratoire d’analyse médicale installé au sein...

Heurts : la police arrête et libère des syndicalistes pour non-respect des gestes barrières

Suite à la violation de la disposition interdisant les regroupements de plus de 10 personnes par des partenaires sociaux hier devant le ministère de...

Front social : en route pour la concrétisation des recommandations du Forum de la Fonction publique

Destiné à apporter des solutions aux situations administratives des agents de l'État, ainsi que cela avait été énoncé lors du forum de la Fonction...

Covid-19 : le Gabon veut interdire l’usage de la chloroquine dans le traitement thérapeutique

Le ministre gabonais de la Santé, Dr Max Limoukou, a réuni jeudi à son cabinet le comité scientifique et Comité de pilotage du plan...

Gabon : les régies financières à la caisse malgré la baisse des recettes de l’État

Quelques jours après leur montée au créneau, les syndicats des régies financières ont obtenu gain de cause auprès du ministère de l’Économie et des...