Ministre délégué, chargé de la Protection de la Nature, le Dr André-Christ Nguémbi a effectué, du 2 au 6 avril, une importante mission en France, où il s’est rendu au siège de l’Organisation des nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) en vue d’être reçu en audience par son Directeur général, Koïchiro Matsuura, avant des discussions élargies avec les principaux responsables de cette Institution, devant lesquels, en définitive, il s’est employé avec beaucoup de mérite, sur fond de défi à ses hôtes, à vanter l’ambitieuse politique de protection environnementale du Gabon, fondée sur une gestion durable du secteur forestier (85% du territoire, en plus de 13 parcs nationaux couvrant 11% du territoire), ainsi que l’exploitation rationnelle de la forêt, de la faune sauvage et des ressources halieutiques d’une part, et soucieuse de garantir au pays un réel « développement durable » bénéfique aux générations futures dans un contexte international pourtant marqué par le productivisme à outrance d’autre part.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here