Gabon: Environnement / La plage du Tropicana entretenue grâce aux actions de l’O.N.G « Sauvons la planète »

Très fréquentées par les populations locales, les plages de la capitale gabonaise, Libreville, ont toujours posé un problème récurrent: celui de l’entretien dans la mesure où nombreux sont les déchets (de diverses natures) qui les jonchent et les polluent considérablement; un problème qui soulève entre autres des questions liées à l’environnement en matière d’assainissement, questions qui préoccupent l’association « Sauvons la planète » crée en 2002 dont l’objectif est de lutter contre l’insalubrité dans les quartiers du premier arrondissement parmi lesquels on retrouve le quartier Tahiti abritant la plage du Tropicana, gérée par cette O. N.G depuis cinq années déjà avec de fructueux résultats, a constaté GABONEWS.

Située entre l’ancien hôtel Tahiti et la base de l’Armée de l’air, la plage dénommée Tropicana qui s’étend sur une distance d’environ 1km accueille une variété d’individus avec une grande affluence durant les week-ends comme le souligne le président de l’ONG « Sauvons la planète », Floris Renamy Rogoula qui détient la gestion de cette plage.

C’est depuis cette date que celui-ci prend en charge l’entretien de cette plage en déployant une équipe de nettoyeurs. Cette équipe composée de 14 personnes au total débarrassent la plage de leurs détritus, deux fois par semaine, le samedi et le dimanche, (avant l’arrivée des usagers, et après leur départ).

Munis de râteaux, de pèles et de sachets poubelles, ils procèdent d’abord au tri de ces détritus en fonctions de leur nature, seuls les déchets biodégradables sont enterrés, tandis que les autres déchets, eux, sont mis dans des sacs poubelles à destination des bacs disposés à l’entrée de la voie qui mène à cette plage.

Interrogé sur les matériaux utilisés par l’équipe de nettoyeurs de cette plage, le président de l’ONG déclare que cette dernière ne dispose pas encore de fonds conséquents pour pouvoir procéder à l’achat de nouveaux matériaux.

A cet effet, Il tient à rappeler que le matériel qu’ils utilisent n’est autre qu’un don offert par une maison de téléphonie mobile en 2003 à l’occasion d’une opération intitulée « Journées plage propres »

Outre le nettoyage qui s’effectue sur cette plage, il existe également un espace, plus précisément une tente mis à l’entière disposition des usagers, en présence de deux volontaires afin de les sensibiliser sur l’importance de la propreté d’une plage: on y retrouve des brochures et des explications, les questions sont également les bienvenues, mais ils sont encore peu nombreux à intéresser à cette tâche difficile dont un gros effort reste à fournir aussi bien de la part des usagers que de ceux qui les sensibilisent.

« Lorsque des usagers se permettent de jeter des détritus sur la plage ou dans la mer cela relève non seulement du non respect de l’environnement, mais cela montre aussi que ce comportement blâmable prend d’abord racine dans nos quartiers et finit par s’ancrer ensuite quelque soit l’environnement qui nous entoure ».

En d’autres termes, ceux qui dans leurs quartiers jettent leurs ordures en dehors des bacs prévus pour les contenir feront de même sur la plage ou ailleurs.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Dépistage du Covid-19 : Le Laboratoire Pr Gahouma se lance ce vendredi

Censé produire 10 000 résultats issus des dépistages au Covid-19 effectués dans les différents centres du pays, le laboratoire d’analyse médicale installé au sein...

Heurts : la police arrête et libère des syndicalistes pour non-respect des gestes barrières

Suite à la violation de la disposition interdisant les regroupements de plus de 10 personnes par des partenaires sociaux hier devant le ministère de...

Front social : en route pour la concrétisation des recommandations du Forum de la Fonction publique

Destiné à apporter des solutions aux situations administratives des agents de l'État, ainsi que cela avait été énoncé lors du forum de la Fonction...

Gabon : les régies financières à la caisse malgré la baisse des recettes de l’État

Quelques jours après leur montée au créneau, les syndicats des régies financières ont obtenu gain de cause auprès du ministère de l’Économie et des...

Covid-19 : Le CIRMF va booster sa capacité de tests journaliers

Le Centre interdisciplinaire de recherches médicales de Franceville (CIRMF) vient de recevoir un précieux don dans le cadre de la lutte contre le Covid-19....

Enseignement supérieur : Moukagni Iwangou veut sauver l’année académique

Face à une crise sanitaire qui perdure, le ministre de l’Enseignement supérieur veut sauver l’année académique. Le 27 mai il a rencontré les responsables...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Dépistage du Covid-19 : Le Laboratoire Pr Gahouma se lance ce vendredi

Censé produire 10 000 résultats issus des dépistages au Covid-19 effectués dans les différents centres du pays, le laboratoire d’analyse médicale installé au sein...

Heurts : la police arrête et libère des syndicalistes pour non-respect des gestes barrières

Suite à la violation de la disposition interdisant les regroupements de plus de 10 personnes par des partenaires sociaux hier devant le ministère de...

Front social : en route pour la concrétisation des recommandations du Forum de la Fonction publique

Destiné à apporter des solutions aux situations administratives des agents de l'État, ainsi que cela avait été énoncé lors du forum de la Fonction...

Covid-19 : le Gabon veut interdire l’usage de la chloroquine dans le traitement thérapeutique

Le ministre gabonais de la Santé, Dr Max Limoukou, a réuni jeudi à son cabinet le comité scientifique et Comité de pilotage du plan...

Gabon : les régies financières à la caisse malgré la baisse des recettes de l’État

Quelques jours après leur montée au créneau, les syndicats des régies financières ont obtenu gain de cause auprès du ministère de l’Économie et des...