Gabon: Les chèques cadeaux du Gabon d’Omar Bongo

Chèque ChryslerLa réputation de générosité du président gabonais n’est pas usurpée. Papa Omar n’hésite jamais à offrir des cadeaux à ses ouailles, quitte à faire régler la note au trésor gabonais… La justice française, n’en déplaise à certains, est belle et bonne à l’encontre des ressortissants africains. Pourvu qu’ils jouissent d’un petit statut, président de la République ou membre de la famille présidentielle.

Le classement sans suite de la plainte pour « détournement de fonds publics » contre les potentats du continent africain en novembre dernier le prouve. Trois dangereuses associations de droits de l’homme, ( Sherpa, Survie et les Congolais de la diaspora) avaient en effet trouvé malin de porter plainte au parquet de Paris, pour recel de détournement d’argent publics. Avec en ligne de mire le superbe patrimoine immobilier acquis à Paris par les sieurs Sassou du Congo, Bongo du Gabon et consorts.

A la grande fureur de ces « amis de la France », une enquête préliminaire a été ouverte à la mi-juin 2007. Mais le dossier n’a pas débouché… En cinq mois d’enquête, comme le raconte le Monde, les limiers de l’office central pour la répression de la grande délinquance financière, n’ont rédigé « que » 34 procès-verbaux, sur les divers achats des chefs d’Etat africains à Paris. Des maisons cossues, des appartements coquets, des hôtels particuliers pour quelques millions d’euros. Bref, rien de répréhensible de la part de dirigeants de pays parmi les plus pauvres de la planète !

Au moins, cette enquête pour rien aura-t-elle permis une fois pour toutes d’établir la grande générosité du président gabonais, Omar Bongo, qui ne rechigne jamais à offrir des cadeaux à sa petite famille.

Par exemple, une Maybach 57 (vendu par Mercedes), un modèle bleu nuit assez rutilant, achetable contre la bagatelle de 326 752 euros et offert à sa dulcinée Edith Lucie Bongo Ondimba en 2004. Ou encore une Mercedes Benz « classe E 55 » pour sa fifille de directrice de cabinet, Pascaline, avec toit ouvrant panoramique, comme une obole de 75 858 euros… De bien jolis bolides acquis via un « financement atypique » croient devoir noter les enquêteurs.

D’abord, l’un des bons amis de la famille Bongo, a réglé une partie de la note, l’avocat François Meyer a réglé une partie de la note, « 41 370 euros », par chèque. « Cela peut étonner, admet Me Meyer dans le Monde. Mais je peux faire des cadeaux à la fille du président Bongo, que je connais depuis vingt ans ». Certes…

Ces ombrageux policiers ne comprennent pas non que les chèques (« 37 320 euros » et « 390 795 euros ») qui ont permis de régler les notes à Mercedes-Benz soient tirés depuis le « compte de la paierie du Gabon », sis à la banque centrale de France à Paris. Un simple quiproquo culturel. Les flics ne connaissent sans doute pas les usages au Gabon… Où Papa Bongo, en tant que patriarche a la haute main tant sur sa cassette personnelle que sur les caisses de l’Etat. Quitte à les avoir fondues en une seule.

Galerie Images, Chèques d’Omar Bongo

Pour voir toutes les photos des chèques, visitez notre galerie images ci-dessous.

Format Simple:
[simpleviewer=21,700,700,*Cliquez ici pour voir la galerie d’images*]

Format Tilt:
[tiltviewer=21,700,700,*Cliquez ici pour voir la galerie d’images*]

par Xavier Monnier
Source: Bakchich le 2 février 2008

Exprimez-vous!

  1. Reponse à Fitzerald Obama,
    désolée, ce sont les propos de Paul okili Boyer qui sont « dénués de sens », je ne fais que le remettre à sa place et lui faire comprendre que faire de la politique ne signifie pas injurier, insolencer qui que que ce soit sur des sitesou non et qu’il est important de se remettre en cause d’où ma réaction. Je ne le connais non plus. Mais il est habité par un ethnocentrisme diabolique et d’une insolence monstrueuse que ce dernier ne montera jamais en politique. J’étais autant frustrée par ses propos qu’il fallait agir pour qu’il rectifie son tire.
    F. Obama, lisez son dernier message qu’il m’a envoyé, une personne mal élèvée qui croit que dans cette insolence il rend service au Gabon. C’est justement ce que je combat : la supression du vole, de la fraude et de la corruption dans toutes ces formes qui innondent le Gabon. Okili ne pourra jamais m’affroter sur un plateau de télévision. Je n’ai jamais cultiver le vol et je suis également très toucher de constater sur des informations bien précises que Adiahenot soutenait des fausses déclarations et des faux dossiers établis sur les indemnités et loyers des coopérants inexistants financés par la BICIG du Gabon transférés à la BNP en France. Pendant que nous avons une population très mal logées dans les quartiers de Kinguélé, Montbouet, Venez-voir etc… aucune urbanisation.
    Obama, êtes-vous le frère de Barack Obama, candidat à la présidentielle des Etats-Unis d’Amérique ?
    Cordialement.

    Emma-Patricia NDINGA

  2. Je ne vous connais pas mais je trouve vos propos à tous les deux dénués de sens et de consistance! vous paraissez tous deux englués dans un égocentrisme et un ethnocentrisme sans fond!! Trop de clichés, trop de réactions épidermiques qui rendent vos arguments biaisés..pauvre Gabon..j’espère que vous ne ferez jamais de politique à haute echelle ;-))…de toute façon, il n’ y aura presque plus rien à voler!! Bien à vous,

    F.O

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Gabon : la GOC finançait-elle l’analyste économique Mays Mouissy ?

Alors que l’enquête se poursuit à la direction générale des Recherches (DGR) et à la direction générale de la Contre-ingérence et de la sécurité...

Opération scorpion : Paris demanderait des comptes à Libreville

Selon la La lettre du continent, la France demande des explications au Gabon au regard de l’interpellation des franco-gabonais dans le cadre de l’opération...

Brice Laccruche Alihanga, l’ex-puissant chef du cabinet de Bongo qui s’est brûlé les ailes

Il était perçu, depuis l'AVC du président Ali Bongo Ondimba, comme l'homme le plus puissant du Gabon mais il a été arrêté un an...

Gabon : l’ex-directeur de cabinet du président Ali Bongo arrêté

Brice Laccruche Alihanga, l'ancien tout-puissant directeur de cabinet du président du Gabon Ali Bongo Ondimba, a été interpellé, mardi, dans le cadre d'une vaste...

Tant va “Laccruche” à l’eau qu’à la fin elle se brise

Quelques heures après le remaniement ministériel intervenu le 2 décembre au soir, l’ex-directeur de cabinet du président de la République, Brice Laccruche Alihanga, entré...

Gabon : huit personnes arrêtées dans le cadre d’une opération anticorruption

Régulièrement pointé du doigt pour des affaires de détournement de fonds, le Gabon est le théâtre d'un feuilleton politico-judiciaire depuis plusieurs semaines. Jeudi, huit...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Opep : la réduction de la production pétrolière examinée par le conseil des gouverneurs

Le conseil des gouverneurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) était en conclave, jeudi 28 mai, à la faveur d'une visioconférence. La...

Parlement : Trois nouveaux textes adoptés au Sénat

C'était au cours d'une séance plénière, présidée par Mme Lucie Milebou Aubusson-Mboussou. En présence de plusieurs membres du gouvernement. Entre autres, le ministre d'État...

Covid-19: Ces PME gabonaises qui résistent à la crise

Pour ne pas se laisser mourir, tout en cherchant à conquérir de nouveaux clients, plusieurs entreprises gabonaises ont pris le pari de se battre...

Owendo : kits alimentaires de Bongo Valentin au 2e arrondissement

Les habitants du 2e arrondissement de la commune d'Owendo reçoivent, depuis lundi, des kits alimentaires, don du Coordonnateur général des Affaires présidentielles, Nourredin Bongo...

Covid-19 : déjà 15 morts au Gabon

Le Gabon a enregistré vendredi 29 mai 2020 son 15ème décès lié au Coronavirus, a annoncé le porte-parole du Comité de pilotage de la...