Les «paniers vides» prennent possession de la Place de la Paix

Suite à la dispersion de leur dernière marche par les forces de l’ordre le 22 avril dernier, la coalition d’ONG contre la vie chère a établit ses quartiers sur la Place de la Paix depuis le 24 avril dernier où elle observera un sit-in jusqu’au 26 avril prochain où se déroulera un meeting suivi d’une manifestation pacifique pour protester contre la vie chère.

Un panier vide, c’est le symbole emprunté par les manifestants pour exprimer l’incapacité grandissante des populations à subvenir à leurs besoins élémentaires. Réunis depuis le 24 avril dernier sur la Place de Paix, au rond point de la démocratie, les membres et sympathisants de la coalition contre la vie chère menée par l’ONG «Cri de femme» observeront un sit-in jusqu’au 26 avril prochain où devrait avoir lieu un meeting et une manifestation pacifique.

Surmontant leur forfait du 22 avril dernier où les forces de l’ordre ont dispersé leur procession pacifique au niveau de l’ambassade de Russie, à quelques mètres du Parlement et de la Primature où ils se rendaient pour y déposer une pétition et un mémorandum, les manifestants de la «révolte des paniers vides» ont installé leurs quartiers sur la Place de la Paix, renommée pour l’occasion «Place de la Faim», où ils organisent une collecte de fonds de solidarité populaire en vue du meeting qui aura lieu le 26 avril prochain à partir de dix heures.

Le meeting sera suivi d’une manifestation pacifique pour demander la mise en œuvre des idées forces contenues dans leur mémorandum, par exemple la création d’une Coopérative organisée par les consommateurs et chargée de la collecte et de la commercialisation des produits vivriers.

Dans l’immédiat, la coalition demande la suppression des taxes sur l’eau, l’électricité, les matériaux de construction, les produits pétroliers, les riz, la viande, le poisson, l’huile, les produits ou encore les produits laitiers ainsi que la mise en place de cellule de veille des consommateurs dans toutes les communes du Gabon.

La manifestation pacifique du 26 avril sera également l’occasion de reprendre la marche interrompue. Au cours de cette journée, une soupe populaire spéciale «Lutte contre la vie chère» sera servie sur le site. Selon les organisateurs, cette initiative vise à donner au gouvernement un exemple de la solidarité et du partage souhaités face à des situations difficiles et à la souffrance des compatriotes.

Les manifestants ont par ailleurs menacés de voter blanc lors du scrutin des locales du 27 avril prochain si aucune solution n’est trouvée par le gouvernement pour pallier l’impact de la flambée des prix sur la satisfaction des besoins élémentaires des ménages gabonais. Le gouvernement a annoncé dans la soirée du 24 avril les mesures allant dans le sens des revendications des Ong notamment la suppression des taxes sur les produits de première nécessité. Cet ensemble de mesures va-t-il reconsidérer la position des croisés de paniers vides’

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Dépistage du Covid-19 : Le Laboratoire Pr Gahouma se lance ce vendredi

Censé produire 10 000 résultats issus des dépistages au Covid-19 effectués dans les différents centres du pays, le laboratoire d’analyse médicale installé au sein...

Heurts : la police arrête et libère des syndicalistes pour non-respect des gestes barrières

Suite à la violation de la disposition interdisant les regroupements de plus de 10 personnes par des partenaires sociaux hier devant le ministère de...

Front social : en route pour la concrétisation des recommandations du Forum de la Fonction publique

Destiné à apporter des solutions aux situations administratives des agents de l'État, ainsi que cela avait été énoncé lors du forum de la Fonction...

Gabon : les régies financières à la caisse malgré la baisse des recettes de l’État

Quelques jours après leur montée au créneau, les syndicats des régies financières ont obtenu gain de cause auprès du ministère de l’Économie et des...

Covid-19 : Le CIRMF va booster sa capacité de tests journaliers

Le Centre interdisciplinaire de recherches médicales de Franceville (CIRMF) vient de recevoir un précieux don dans le cadre de la lutte contre le Covid-19....

Enseignement supérieur : Moukagni Iwangou veut sauver l’année académique

Face à une crise sanitaire qui perdure, le ministre de l’Enseignement supérieur veut sauver l’année académique. Le 27 mai il a rencontré les responsables...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Dépistage du Covid-19 : Le Laboratoire Pr Gahouma se lance ce vendredi

Censé produire 10 000 résultats issus des dépistages au Covid-19 effectués dans les différents centres du pays, le laboratoire d’analyse médicale installé au sein...

Heurts : la police arrête et libère des syndicalistes pour non-respect des gestes barrières

Suite à la violation de la disposition interdisant les regroupements de plus de 10 personnes par des partenaires sociaux hier devant le ministère de...

Front social : en route pour la concrétisation des recommandations du Forum de la Fonction publique

Destiné à apporter des solutions aux situations administratives des agents de l'État, ainsi que cela avait été énoncé lors du forum de la Fonction...

Covid-19 : le Gabon veut interdire l’usage de la chloroquine dans le traitement thérapeutique

Le ministre gabonais de la Santé, Dr Max Limoukou, a réuni jeudi à son cabinet le comité scientifique et Comité de pilotage du plan...

Gabon : les régies financières à la caisse malgré la baisse des recettes de l’État

Quelques jours après leur montée au créneau, les syndicats des régies financières ont obtenu gain de cause auprès du ministère de l’Économie et des...