spot_imgspot_img

Gabon: Reporters sans frontières (RSF) condamne les violences policières de Libreville

L’Organisation de défense de la liberté de la presse dénommée «Reporters sans frontières (RSF), a condamné lundi au cours d’un communiqué de presse, les violences et bavures policières commises par les forces de l’ordre sur les communicateurs gabonais, ce depuis quelques temps sur le territoire national, a constaté GABONEWS.

« Parce qu’elles se multiplient dangereusement au Gabon, les violences physiques à l’encontre de journalistes en reportage doivent finir, un jour, par être sanctionnées», souligne le communiqué, dénonçant par la même occasion «le climat d’impunité» qui conduit « les forces de sécurité à multiplier les agressions contre la presse».

En effet, l’agression de Ginette Moussadji en 2005 (première camerawomen au Gabon), puis celle de Claude Ada Mboula, le 25 avril dernier, agent de la même chaîne de télévision (Téléafrica) et de Jean-Robert Menié, porte-parole de la coalition de la société civile ont provoqué la goutte d’eau qui déborde le vase.

Toutes ces agressions et bavures policières sont restées impunies, et n’ont suscité aucune réaction jusqu’à ce jour de la part de la tutelle, encore moins du Conseil national de la communication (CNC).

«Il est du devoir des autorités gabonaises de diligenter une enquête et de prendre des mesures disciplinaires à l’encontre des policiers responsables», précise le communiqué de la RSF qui s’indigne de cette attitude affichée par les forces de sécurité gabonaise.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES