spot_imgspot_img

Sénégal: La BM pour des médias comme moteur du développement dans le Sud

La Banque mondiale a rendu publique, à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de la liberté de presse, ce samedi 03 mai, une étude qui indique les conditions requises pour que la radio, la télévision et la diffusion en ligne jouent, dans les pays du Sud, un rôle essentiel dans le développement, « en forçant les gouvernements à rendre des comptes et en donnant une voix aux pauvres », rapporte la PANA.

« Un mouvement vers la démocratie dans les pays en développement pave la voie à un secteur de la radiodiffusion au service de l’intérêt public, où la radio devient un outil intéressant pour renforcer la gouvernance et promouvoir le développement », a souligné l’un des auteurs de l’étude, et président de l’Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires, Steve Buckley, dans un communiqué transmis à la PANA à Dakar.

« Dans les pays où la tradition orale est importante, la radiodiffusion communautaire peut permettre aux habitants de partager de l’information, de soulever des questions auprès de vastes audiences et de tenir les représentants du gouvernement responsables de leurs actions », a ajouté Kreszentia Duer de l’Institut de la Banque mondiale (WBI) qui a présenté l’étude intitulée Broadcasting, Voice and Accountability (Radiodiffusion, voix et responsabilisation).

L’étude de 400 pages, dont le sous-titre est « A Public Interest Approach To Policy, Law and Regulation (Une approche des politiques, des lois et Des règlements liée à l’intérêt public) est l’aboutissement de cinq années De recherches pour six experts en médias, précise le communiqué.

En se fondant sur les résultats de leur recherche, les auteurs proposent des normes relatives à la liberté d’expression, à l’accès à l’information, aux règles en matière de contenu et aux limites imposées à la liberté d’expression, ainsi qu’à la réglementation des journalistes.

L’étude offre également des lignes directrices sur les pratiques exemplaires à suivre par les autorités de réglementation de la radiodiffusion, ainsi que sur les rôles respectifs des radiodiffuseurs du secteur public, du secteur commercial privé et du secteur communautaire à but non lucratif qui, soutient-elle, « devraient tous être présents dans un environnement médiatique sain ».

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES