Gabon: Le ministre de l’Intérieur, face à la presse, propose une « profonde réflexion » de la classe politique pour lutter contre l’abstention

Mba ObameFace à la presse nationale et internationale, vendredi dernier dans les locaux abritant les services du ministère de l’Intérieur, des Collectivité Locales, de la Décentralisation, de la Sécurité et de l’Immigration, le ministre, André Mba Obame, a tenu à faire un bilan exhaustif du dernier scrutin municipal qui s’est déroulé sur le territoire national, le 27 avril dernier et dont les résultats avaient été récemment proclamés par le président de la Cour constitutionnelle, Marie Madeleine Mborantsuo, donnant largement vainqueur le Parti démocratique gabonais (PDG au pouvoir) avec près de 1154 conseillers, suivi de l’Union gabonaise pour le développement et la démocratie (UGDD opposition) devenant du coup la première force politique de l’opposition avec environ 161 conseillers; entres autres questions abordées, outres celles relatives au déroulement du scrutin proprement dit, André Mba Obame a proposé qu’il faudrait que la classe politique gabonaise, toutes tendances confondues se retrouve pour mener, dès à présent, une « profonde réflexion » en vue de clarifier la population sur la nécessité de participer au vote afin de briser l’abstentionnisme de plus en plus galopant au fur et à mesure des échéances électorales, a constaté GABONEWS.

Avant tout, le ministre de l’Intérieur a tenu à féliciter la patience, le courage et le civisme de ceux qui ont d’abord retiré leur carte d’électeur avant d’accomplir, par la suite, leur devoir civique dans le calme et la sérénité.

Ainsi, soulignant que même si certains n’ont pas pu voter à cause de cette même carte d’électeurs qui n’a pas pu être retiré à temps, il n’en demeure pas moins que la liste électorale est apparue cette fois plus que « fiable ». Mais au-delà, il a déploré le fait que ces cartes n’aient été suffisament retirées.

Passant en revu tout ce qui a été fait avant, pendant et après les élections du 27 avril dernier, le ministre de l’Intérieur a rappelé que l’opération de délivrance des cartes nationales d’identité a été l’un des chevaux de bataille de son institution avant cette élection. En effet, Cette opération qu’il a qualifié de « Casse-cou », aux résultats plus qu’appréciables, a permis en 50 jours, avec 120 équipes déployées sur le territoire national de servir environ 300.000 personnes pour un total d’environ 200.000 récépissés délivrés.

Au final, ce sont désormais plus de 440.000 personnes qui disposent de la carte nationale d’identité. Profitant l’occasion, il n’a pas manqué de congratuler les agents qui ont travaillé jusqu’à des heures tardives, dans une cadence infernale pour faire l’humainement possible.

Pour couper court aux supputations, le ministre a dit que la délivrance des cartes va se poursuivre dès les prochains jours sur toute l’étendue du territoire nationale.

Déplorant au passage quelques actes de vandalisme ça et là qui, en réalité, n’ont rien entamé à la crédibilité du scrutin, le ministre de l’Intérieur a indiqué que le taux de participation à cette élection était de 39,78 % ; ce qui est une moyenne d’ensemble dans la mesure où dans certaines régions du pays, à l’instar à Libreville, ce taux a été de 20% par endroit alors que dans certaines autres du pays, le ministre a estimé que le pic atteignait les 60%.

Globalement, au regard de ces chiffres, il rappelle que la tendance est restée au même niveau depuis quelques années, ou du moins, depuis les dernières échéances, ce qui rappelle alors un malaise latent au sein de la population.

Dès lors, il a indiqué qu’une élection réussie relève aussi d’une « maturité politique ». A partir de là, il a invité les compatriotes à plus de rigueur et de civisme avant d’appeler la classe politique gabonaise à se réunir pour mener une véritable « réflexion » en vue de raturer cette fâcheuse tendance enclin à l’abstentionnisme qui gagne les populations gabonaises et qui est à craindre pour les prochaines élections.

C’est en ce sens que André Mba Obame a souhaité que la politique soit re-crédibilisée et retourne au service du peuple, pour enfin et de nouveau intéresser les populations.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Interview du Dr. Daniel Mengara sur Afrique 2050: L’avenir de l’Afrique est dans le panafricanisme

02:03:17
Ce dimanche 15 novembre 2020, le Dr. Daniel Mengara était l'invité du Dr. Mouketou sur l'émission Afrique 2050 du Jacques Roger Show. Le Dr....

Covid-19 : Plus que 65 cas actifs au Gabon !

A ce jour, le Gabon ne compte plus que 65 cas actifs au Covid-19, dix patients hospitalisés et 7 en réanimation © DR Considéré par...

Alpha Condé: «Il n’y a pas de chasse aux sorcières en Guinée»

Le président de la République de Guinée, Alpha Condé, réélu pour un troisième mandat à la tête du pays après un processus controversé, est...

Côte d’Ivoire : « Le dialogue, oui, mais des actes d’apaisement d’abord ! »

CONDITIONS. Dans une déclaration commune, l'opposition, autour du PDCI et du FPI, demande la fin des poursuites judiciaires contre tous ses leaders. « Avant...

Situation en Côte d’Ivoire : Paris s’en mêle

CONSEILS. Le chef de la diplomatie française a demandé au président Ouattara de « prendre des initiatives » pour le retour à la paix...

Gabon : Contrôles sécuritaires de tout type de véhicule dès le 20 novembre

Les ministères de l’Intérieur et de la Défense vont lancer le 20 novembre, des contrôles sécuritaires de véhicules dans tout le pays. Tout véhicule...

Suivez-nous!

1,368FansLike
125FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

02:03:17

Interview du Dr. Daniel Mengara sur Afrique 2050: L’avenir de l’Afrique est dans le panafricanisme

Ce dimanche 15 novembre 2020, le Dr. Daniel Mengara était l'invité du Dr. Mouketou sur l'émission Afrique 2050 du Jacques Roger Show. Le Dr....

Covid-19 : Plus que 65 cas actifs au Gabon !

A ce jour, le Gabon ne compte plus que 65 cas actifs au Covid-19, dix patients hospitalisés et 7 en réanimation © DR Considéré par...

Alpha Condé: «Il n’y a pas de chasse aux sorcières en Guinée»

Le président de la République de Guinée, Alpha Condé, réélu pour un troisième mandat à la tête du pays après un processus controversé, est...

Côte d’Ivoire : « Le dialogue, oui, mais des actes d’apaisement d’abord ! »

CONDITIONS. Dans une déclaration commune, l'opposition, autour du PDCI et du FPI, demande la fin des poursuites judiciaires contre tous ses leaders. « Avant...

Situation en Côte d’Ivoire : Paris s’en mêle

CONSEILS. Le chef de la diplomatie française a demandé au président Ouattara de « prendre des initiatives » pour le retour à la paix...