Gabon : La SEEG a annoncé vendredi des pertes de près de 6 milliards de F CFA pour 2007

SEEGL’Assemblée générale ordinaire des actionnaires de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) s’est tenue vendredi 16 mai à l’hôtel Meridien Re-Ndama de Libreville. Le Conseil d’administration a défendu son bilan 2007 et a annoncé un résultat net déficitaire de -5,9 milliards de francs CFA, soit -5,1% du chiffre d’affaires.

Pour la SEEG, l’année 2007 avait été marquée par une perte de 6 milliards de F CFA. Malgré ces difficultés, la SEEG a investi, avec le concours de l’Etat gabonais, 20 milliards de F CFA pour permettre l’arrivée du gaz à Owendo dans le but de renforcer la puissance de sa Centrale électrique.

Les dépenses de combustibles pour la production d’électricité ont plus que doublé en rapport avec la situation d’exploitation à Libreville et avec la hausse des prix du Gazole intervenue au mois de mars (+ 27%). Ces charges ont atteint 51,5 milliards de F CFA contre 23,2 milliards de F CFA en 2006, souligne le rapport de l’Assemblé générale ordinaire.

Toutefois, le résultat d’exploitation ressort à 3,2 milliards de F CFA contre 1,4 milliard de F CFA en 2006. Le résultat financier est une charge de 2,6 milliards de F CFA.

Le chiffre d’affaires augmente de 12,8% par rapport à l’exercice précédent, passant de 101 à 114 milliards de F CFA. Cette augmentation concerne les ventes d’électricité et d’eau.

Le niveau des investissements de 20,3 milliards de F CFA est en baisse sensible (31 milliards de F CFA en 2006 et 34 milliards de F CFA en 2005) mais constitue un effort significatif au regard des tensions de trésorerie qui ont marqué l’exercice.

Les investissements ont concerné le renforcement et le renouvellement des capacités de production et de distribution d’électricité et d’eau, ainsi que l’acquisition de compteurs et disjoncteurs. Les travaux nécessaires au fonctionnement au combustible gaz de la centrale d’owendo ont revêtu une grande attention.

L’intérieur du pays est également concerné par les renforcements des capacités de production de la SEEG.

L’objectif majeur de la société, filiale de Veolia eau, est d’arrimer sa capacité de production électrique à la croissance économique.

Depuis de nombreuses années, la SEEG inscrit sa croissance dans le cadre d’une stratégie de développement durable : son savoir-faire concilie efficacité industrielle, création de valeur, respect des hommes et des cultures, protection de l’environnement, économie des ressources naturelles et de l’énergie.

La SEEG détient le monopole de la distribution de l’eau et de l’électricité au Gabon. Elle place le service client au cœur de ses préoccupations et offre aux professionnels et au grand public un service de confort et de qualité dans le cadre de vie au quotidien.

La SEEG est une société anonyme avec Conseil d’Administration au capital de 15 milliards de francs CFA dont le siège se trouve à Libreville. Elle a été créée en 1950. Son capital est réparti entre Veolia Eau (51%), des personnes morales (26,3%), des personnes physiques (22,7%).

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....