Gabon : Alain Giresse jette l’éponge

Le sélectionneur français des Panthères du Gabon, Alain Giresse, a donné sa démission le 18 mai, suite aux réactions populaires à son encontre après la défaite de l’équipe gabonaise lors du match retour contre le Cameroun la veille à Libreville.
Après l’élimination des panthères du Gabon par les lions indomptables du Cameroun lors du match retour le 17 mai dernier à Libreville, dans le cadre des éliminatoires du Championnat d’Afrique des locaux, les virulentes réactions du public gabonais à l’encontre du sélectionneur français de l’équipe nationale, Alain Giresse, ont poussé ce dernier à renoncer à ses fonctions.

Les supporters des Panthères, qui fondaient de gros espoirs sur ce match, après la victoire de leur équipe lors du match aller le 4 mai dernier à Yaoundé, ont violemment menacé le sélectionneur français qui a été forcé d’évacuer le stade avec les forces de l’ordre

«Après la défaite d’hier [samedi] face au Cameroun, j’ai été soumis à la vindicte populaire. Je ne me sens pas en sécurité. Nous avons été menacés, il a fallu que les forces de l’ordre nous sortent du stade, et j’étais le premier visé», a déploré le sélectionneur des Panthères en poste depuis deux ans.

Cette défaite 2 buts à 0 enlève au Gabon sa chance de disputer la première édition du Championnat d’Afrique des Nations (Chan) en Côte d’Ivoire, alors qu’après leur victoire au match aller, une défaite avec un seul but d’écart leur suffisait pour se qualifier.

Alain Giresse a annoncé sa démission le 18 mai dernier, en expliquant toutefois qu’après l’expiration de ses deux ans de contrat en février dernier, l’accord pour un nouveau mandat avec la Fédération gabonaise de football (Fégafoot) n’était encore qu’oral.

«Je n’ai toujours pas mon contrat (…) Ce n’est pas une démission, je ne suis même pas sous contrat, je ne suis donc lié à rien», a expliqué l’ancien milieu de terrain international. Il a par ailleurs manifesté des regrets quand aux conditions de son départ «par rapport au pays et aux joueurs».

Le premier objectif qu’avait fixé la Fégafoot à Alain Giresse il y a deux ans était la qualification du Gabon pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qui s’est déroulée cette année au Ghana mais lors de laquelle les Panthères ne s’étaient pas qualifiées.

Depuis le début de son contrat, le sélectionneur français dénonçait l’incidence des mauvaises conditions de travail et de la mauvaise volonté des autorités gabonaises sur les résultats escomptés par la fédération.

Pour rappel, le Gabon accueillera en partenariat avec la Guinée équatoriale voisine la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2012.

Exprimez-vous!

  1. je suis vraiment deçu du comportement d’alain giress!!!!un professionnel reste un professionnel???Il a raté sur tout les plan,je ne vois pas pourkoi !!!il revient a la tête des panthére!!!nous avions plus besoin de lui qu’il reparte en france !!!!!!!!!!c’est tout!!!!!je veux qu’il agissent en professionnel pour mettre au de mieux cerner le choses et donné la possibilité a quelqu’un d’autre d’avoir une vision pour cette équipe des tocard et des hommes indigne sans orgueille et amour de leur pays !!!!!!alain part STP laisse nous !!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....