spot_imgspot_img

Gabon : Un élève du lycée Mba fauché lors d’une course poursuite

Le jeune Carl Nzé Nzé, élève de 18 ans au lycée Léon Mba, est décédé le 17 mai dernier à Libreville après avoir été violemment fauché par une voiture qui se livrait à une folle course poursuite sur le boulevard du bord de mer. Le véhicule aurait percuté le jeune élève après avoir lui-même été percuté par la voiture de sa femme jalouse qui le poursuivait.
Les causes sont aussi insensées que les conséquences douloureuses. Poursuivi et percuté au niveau du lycée Léon Mba par le véhicule de sa femme prise d’une crise de jalousie, monsieur Jacquier, un ressortissant français, aurait perdu le contrôle de son véhicule et fauché un élève qui attendait un taxi sur le trottoir.

Le jeune Carl Nzé Nzé, élève de 18 ans en classe de terminale au lycée national Léon Mba, est décédé le 17 mai dernier des suites de ses blessures après avoir été transporté d’urgence à la clinique El Rapha par ses camarades.

Ce terrible dénouement est la conséquence d’une folle scène de ménage qui commence sur le boulevard du bord de mer, quand la femme de monsieur Jacquier aperçoit son mari dans son véhicule en compagnie de celle qu’elle présume être son amante. Prise d’une crise jalousie, elle se lance à sa poursuite sur le boulevard du bord de mer. L’erreur du mari aura été de se livrer au jeu.

Arrivés à l’échangeur du Lycée Indjedjet Gondjout, les deux voitures font demi tour pour refaire le trajet en sens inverse. Au niveau du lycée national Léon Mba, le véhicule de l’épouse Jacquier percute celle de son mari par l’arrière. Celui-ci perd le contrôle de son véhicule et percute le jeune Carl Nzé Nzé qui attendait là son taxi.

Conduit à la clinique dans un «état comateux», le jeune élève aurait rendu l’âme alors que le médecin de garde tentait de lui administrer les premiers soins. «Il est arrivé à demi-mort et ne pouvait survivre à la suite de ce traumatisme crânien», a déploré le docteur Charles Ndinga.

Le 19 mai, près de trois mille élèves du lycée national Léon Mba ont organisé une marche pacifique depuis leur établissement vers l’Ambassade de France, soit environ cinq kilomètres le long du boulevard du bord de mer, pour réclamer que les auteurs de l’accident soient jugés par la justice gabonaise.

La manifestation a finalement pris fin au ministère de l’Education nationale, où les élèves ont également exprimé leur mécontentement au ministre Michel Menga face à l’insécurité routière aux abords de leur établissement. Ce dernier a rassuré les élèves quant à l’essentiel de leurs revendications.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES