spot_imgspot_img

Gabon : La fleur de Menga sur le fusil du SENA

Le ministre gabonais de l’Education nationale, Michel Menga, a annoncé le 29 mai à Libreville la satisfaction de la plupart des revendications des enseignants, notamment celles concernant les bourses des élèves, les titularisations et l’organisation des prochaines sessions d’examen. Le 28 mai dernier, les enseignants avaient menacé de boycotter les examens si la tutelle n’accédait pas à leurs revendications.
Les différents partenaires sociaux de l’Education nationale se sont réunis le 29 mai dans la capitale gabonaise pour résoudre les problèmes posés par les enseignants, qui ont menacé d’entraver le bon déroulement des examens de fin d’année s’ils n’obtenaient pas gain de cause.

La Fédération syndicale de l’éducation nationale (FESENA), le Syndicat des enseignants gabonais, le Syndicat national et sportif et les représentants des parents d’élèves ont pris part à cette réunion exceptionnelle, dont les trois points essentiels à l’ordre du jour portaient sur l’organisation des examens officiels, la régularisation de la situation des enseignants auxiliaires de l’Education nationale et la situation des élèves des classes de 6ème officiellement admis dans les établissements privés.

Le ministre de l’Education nationale, Michel Menga, a rassuré ses interlocuteurs sur le versement imminent des bourses des élèves de 6e officiellement admis dans les établissements privés.

Il a expliqué que les états de bourses des élèves se trouveraient actuellement au ministère des Finances et le coût global de la prise en charge de ces élèves s’élèverait à 800 millions de francs CFA, bourses d’études comprises.

Monsieur Menga a par ailleurs pris bonne note des inquiétudes de certains syndicats qui voudraient être représentés dans la coordination générale des examens et concours de l’Education nationale.

Au sujet de la titularisation des enseignants, le ministre a affirmé que 895 instituteurs en attente d’intégration dans la Fonction publique ont pu bénéficier de leur premier salaire.
Sur les 3 500 lauréats des promotions de 2001 à 2005 des écoles d’enseignants, 618 postes budgétaires seraient en cours d’attribution et 301 restent à promouvoir à la fin du mois de juin prochain.

Quant à l’évolution des textes de titularisation des agents du ministère, un guichet unique a été ouvert et un second reprendra en novembre 2008 sur les 455 textes. Le ministre Menga a enfin annoncé la spécialisation des établissements secondaires pour l’année 2008-2009, ainsi que l’utilisation de l’Anglais comme seconde langue obligatoire aux examens.

Lors d’une conférence de presse tenue le 27 avril dernier à Libreville, les enseignants ont réclamé la mise en place effective du comité de la plateforme revendicative 2006-2007, la régulation des situations administratives, notamment les reclassements post-stage et les titularisations, ainsi que le paiement des rappels des enseignants.

Ils ont de surcroît revendiqué la résolution des problèmes liés à l’organisation des examens et concours de l’année en cours, avec notamment la révision à la hausse des vacations des membres des jurys de surveillance pour les oraux, les séances d’harmonisation et les corrections, ainsi que la création de régies financières supervisées par le Trésor public conformément aux instructions du Premier ministre.

Ces quelques avancées constituent déjà un pas vers la décrispation entre les enseignants et la tutelle qui reste à concrétiser par des actes concrets pour sauver l’année scolaire.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES