Gabon: Assemblée nationale / le PDG (Majorité) juge « pertinente la Feuille de route » du gouvernement et critique l’attitude du RPG (Majorité)

Le Parti démocratique (PDG au pouvoir) par la voix du président de son Groupe parlementaire à la chambre des députés, Luc Marat Abyla a jugé « pertinente » la Feuille de route 2008 du gouvernement présentée jeudi, dans l’Hémicycle du palais Léon Mba par le premier ministre Jean Eyéghé Ndong, en faisant valoir que cette initiative, du moins dans ses principales lignes d’action issues des différents départements ministériels, souligne la volonté des dirigeants du pays à vaincre l’immobilisme en engageant sur le terrain des actions énergiques, visant à vaincre la précarité galopante qui frappe les populations, surtout dans l’arrière-pays, en même temps, le chef de fil s’est insurgé contre le Rassemblement pour le Gabon (RPG – majorité) dont le président du Groupe parlementaire, Faustin Bilie Bi Essone a adopté à l’égard de cette initiative gouvernementale un ton particulièrement dur pour pointer ses « insuffisances » et ses limites, rappelant ainsi les années de braise où cette formation politique et son leader, le père Paul Mba Abessole, (Vice premier ministre) étaient les champions de l’opposition en place.

Réagissant à la Feuille de route 2008 du gouvernement, l’UPG (Opposition) réclame la loi des finances rectificative 2008.

L’Union du peuple gabonais (UPG/Opposition), par la voix de son représentant, Ndong Assoumou, qui a donné le point de vue du parti de Pierre Mamboundou sur la Feuille de route 2008 du gouvernement présentée jeudi soir au parlement gabonais par le premier ministre Jean Eyéghé Ndong, a fait remarquer que la loi des finances rectificative est très attendue par l’Assemblée nationale pour éclairer les députés sur les plus-values pétrolières; au-delà de cette question très attendue, il a réclamé un bilan sur les fonds déjà dégagés pour l’entretien et la réhabilitation des routes ainsi que l’alternative crédible au fonctionnement efficace des écoles gabonaises en faisant remarquer que « sans un bilan de son action, le gouvernement tourne le dos au passé ».

Le président du Groupe parlementaire « Forces du changement (Opposition) », Zachary Myboto réagit à la Feuille de route 2008.

Le président de l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD/Opposition), Zacharie Byboto, en sa qualité de président du groupe parlementaire des Forces du changement a trouvé inconcevable, que la présentation de la Feuille de route 2008 du gouvernement faite ce jeudi soir devant les membres de l’Assemblée nationale par le premier ministre Jean Eyéghé Ndong se fasse sans bilan de l’action gouvernementale.
Pour Myboto, les mouvements de grève généralisés, l’insécurité galopante, la privation des libertés individuelles, cas de l’arrestation de Marc Ona, l’augmentation des prix des produits de première nécessité, sont des domaines pour lesquels le premier ministre devrait faire un bilan exhaustif.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....