spot_imgspot_img

Gabon : Pambo promeut la rigueur pour le passage de l’USTM au système LMD

Dieudonné Pambo

Le 4e conseil d’administration de l’Université des sciences et techniques de Masuku (USTM), qui s’est déroulé le 13 juin dernier, a permis au ministre de tutelle, Dieudonné Pambo, de mobiliser les ressources humaines autour de la mise en place effective du système LMD dans cet établissement à compter de la rentrée prochaine. Pour garantir une transition effective et bénéfique vers le système LMD, le ministre de l’Enseignement supérieur a appelé à la rigueur dans l’administration de budget pour permettre la révision des programmes devant accompagner cette démarche.
Les moyens financiers nécessaires pour passer au système LMD devront être dégagés sur la base d’une gestion saine et transparente des budgets de l’établissement. C’est la principale recommandation du ministre de l’Enseignement supérieur, Dieudonné Pambo, à l’issue des travaux du 4e conseil d’administration de l’Université des sciences et techniques de Masuku (USTM) du 13 juin dernier.

Ces assises avaient pour objectif de faire le point sur l’administration du budget de l’année écoulé, identifier les problèmes financiers et redéfinir les priorités budgétaires pour soutenir le passage au LMD.

Le passage au système LMD implique une harmonisation des programmes sur les bases internationales. Une telle démarche nécessite des ressources financières, qui, selon le ministre Pambo, dépendent d’une gestion saine et rigoureuse des budgets alloués à l’établissement.

La définition des priorités dans l’administration du budget annuel doit également tenir compte de la capacité de l’établissement à assurer la mobilité des enseignants et, si possible, des étudiants.
«Nous sommes ici dans un exercice de management», a expliqué monsieur Pambo, en insistant sur la nécessité de gérer l’établissement supérieur de manière sérieuse et orthodoxe en vue de s’attirer les faveurs des financiers, des partenaires et de la communauté internationale.

Le ministre de l’Enseignement supérieur a expliqué qu’au-delà des programmes de formation proposés, une présentation saine et transparente des comptes de l’établissement représente un argument attractif pour les financiers internationaux et autres partenaires.

Le ministre Pambo a également évoqué la spécialisation des universités dans certaines filières visant à créer des pôles d’excellence, soutenus financièrement par le ministère de tutelle et la coopération bilatérale, afin de renforcer l’attrait des établissements universitaires gabonais sur le plan international.

La spécialisation des universités gabonaises en fonction des domaines d’études spécifiques permettrait également d’accroître la mobilité des enseignants et le renforcement des capacités institutionnelles de l’établissement.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,805FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES