CEEAC : L’amélioration du transport aérien dans la sous région en débat à Kinshasa

Dans le cadre du processus d’intégration sous régionale, la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) a ouvert le 16 juin dernier dans la capitale de la République démocratique du Congo (RDC) un atelier de concertation et de réflexion pour l’amélioration du transport aérien à l’intérieur de cette zone. Ce conclave de quatre jours devrait déboucher sur la création d’un organe régional de réglementation et d’exécution capable de pallier les lourdes insuffisances accusées par la sous région dans ce domaine.

Desserte irrégulière et insuffisante, coûts de services élevés, problèmes de sûreté et de sécurité, coopérations et partenariats entre les compagnies aériennes peu développés, mauvais état des infrastructures; autant des défis à relever pour les représentants des pays de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC), réunis du 16 au 19 juin à Kinshasa pour penser l’amélioration du transport aérien dans la sous région.

L’objectif de cet atelier est d’établir un consensus entre les pays membres sur un ensemble d’actions communautaires pour un transport aérien plus sûr, plus sécuritaire, plus régulier et à des coûts plus abordables dans la région Afrique centrale.
Ces assises réunissent des autorités de l’aviation civile, des gestionnaires d’aéroports, des régulateurs, des représentants de compagnies aériennes, des associations d’usagers et des agences de voyage en provenance de la CEEAC, de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC) et de la Commission économique pour l’Afrique (CEA).
«La réglementation est insuffisante. L’accord de Yamousoukro n’est pas appliqué ; seuls les 6 pays de la CEMAC possèdent un code de l’aviation civile commun ; il n’existe aucun accord multilatéral entre les pays de la CEEAC, en matière de transport aérien» a rappelé le ministre congolais des Transports, Charles Mwando, à l’ouverture des travaux.
Les travaux de Kinshasa doivent déboucher sur la création d’un Comité de pilotage et de coordination du programme d’amélioration du réseau urbain et la mise en place d’un cadre de concertation CEEAC-CEMAC-compagnies aériennes pour l’utilisation des capacités existantes.
Les travaux devraient par ailleurs permettre la mise en place d’un organe régional de réglementation et d’exécution pour la mise en œuvre intégrale de la décision de Yamoussoukro.
La déclaration de Yamoussoukro avait été adoptée en 2000, dans la capitale administrative et politique de la Côte-d’Ivoire, pour la création d’un espace unique en Afrique, avec comme disposition novatrice le principe du libre accès des transporteurs aériens désignés aux liaisons intra africaines.
Un consensus devra également être trouvé pour la création d’un comité régional de coordination des mesures de sûreté et de sécurité, la mise en œuvre du mécanisme de coordination des horaires, la mise en place du forum des acteurs, la protection des consommateurs ainsi que la création d’une compagnie aérienne régionale.

Le ministre congolais des Transports a enfin encouragé toute initiative aboutissant à l’inter connectivité entre les pays de la CEEAC, surtout dans le sous-secteur du transport aérien. Il a exhorté les participants à examiner le plan d’actions du transport aérien adopté à Alger en avril 2008 en vue de mettre en place le mécanisme susceptible de favoriser sa mise en œuvre en Afrique centrale.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....