Gabon : Les commissaires floués gèlent l’attribution de la carte de presse

La commission d’attribution de la carte nationale de presse a interrompu ses travaux à la veille de la clôture de la session. Pour protester contre la mauvaise gestion du budget alloué au financement des sessions de la commission d’attribution de la carte nationale de presse, les membres de cette commission ont décidé depuis le 18 juin dernier de boycotter la cérémonie de clôture des travaux et exigent l’implication personnelle du ministre de la Communication pour régler ce différend.

Une frange des membres de cette commission réunis en session ordinaire depuis le 11 juin dernier s’insurge contre la gestion floue des 44 millions de francs CFA décaissés par l’Etat au titre de budget des travaux de la commission nationale d’attribution de la carte de presse. Ce budget est destiné à couvrir notamment les frais de déplacement, de restauration et d’organisation.

Selon Jean Pascal Ndong, porte parole des commissaires remontés, « il se passe qu’il y a crise au sein de la commission et ce depuis lundi. Nous avons laissé une marge de temps au responsable du département de la communication afin de régler cette crise mais malheureusement elle n’a pas été réglée. Lundi les commissaires ont suspendu les travaux parce qu’ils ont émis le vœu de savoir comment était géré le budget alloué au fonctionnement de cette commission ».

Pourtant selon la loi portant code de la communication en république gabonaise ayant permis sa mise en place il est stipulé que les charges inhérentes au fonctionnement de la commission sont inscrites sur le budget de l’Etat. Les commissaires s’étonnent de ce que le budget ait été décaissé intégralement par l’Etat peu avant l’ouverture de la session et qu’il aurait été utilisé sans avoir pris en compte l’ensemble des charges.

« Le budget a été bel et bien décaissé pour cette session et je dis intégralement pour un montant de 44 millions de francs CFA. Entre autres charges vous avez l’imprimeur, la restaurant encore que sur ce volet il y a encore des interrogations et les frais de session des commissaires. Curieusement toutes les autres prestations ont été réglées et s’agissant des frais de session des commissaires, ces derniers ont perçu une première moitié dont 500.000 francs CFA et lorsqu’il s’est agit de percevoir l’autre moitié madame la présidente de la commission nous a fait comprendre que la deuxième tranche n’existait plus  » a déclaré Jean Pascal Ndong.

Pour Micheline Mbézélé Assoumou la présidente de la commission d’attribution de la carte nationale de presse le problème est simple. « Les commissaires ont dit qu’ils boycottent la cérémonie de clôture simplement parce qu’ils n’ont pas eu la deuxième tranche de leurs émoluments à temps. Si vous avez suivi les informations, le porte parole des grévistes a déclaré qu’ils avaient perçus la première tranche avant la session même alors pour les petits retards ils ont décidé de boycotter la cérémonie. Je suis administrateur de crédit, mon rôle est de désigner un régisseur qui est notre directeur administratif et financier en voyage. Elle vient de rentrer et actuellement elle s’y atèle mais les confrères n’ont voulu rien savoir ».

En dépit de la crise la présidente de la commission d’attribution de la carte nationale entend organiser la cérémonie solennelle de remise de ce précieux document aux ayant droits.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Modèle de lettre du policier, gendarme et soldat patriotes

Voici la lettre type que nos policiers, gendarmes et soldats peuvent utiliser pour leur démission. Remplacez les éléments en gras souligné avec l’information qui...

Gabon: deux morts dans des manifestations contre les mesures anti-Covid

Des heurts entre la police et des manifestants qui participaient au concert des casseroles pour exiger l’allègement des décisions du gouvernement contre la propagation...

RDC: des policiers désormais en charge de la sécurité des résidences de Joseph Kabila

La garde rapprochée de l’ex–président Joseph Kabila démilitarisée en pleine crise avec son successeur Felix Tshisekedi. Désormais, ce sont des policiers qui assureront la...

Covid-19: les Gabonais sortent les casseroles pour protester contre le confinement

Au Gabon, concerts des casseroles à Libreville et dans plusieurs villes du pays. Démarré timidement mercredi, le mouvement a pris de l’ampleur la nuit...

Coronavirus: l’Afrique franchit officiellement la barre des 100 000 morts

L'Afrique, qui subit une seconde vague de coronavirus, a passé la barre des 100 000 morts depuis le début de la pandémie. Mais le...

Jusqu’où ira l’escalade entre le Soudan et l’Éthiopie ?

Les deux nations semblent avoir fait un pas de plus vers la guerre alors que leur différend frontalier dure depuis maintenant trois mois. Après...

Suivez-nous!

1,704FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES