Gabon Airlines interdite de fret

Le ministère gabonais des Transports et de l’Aviation civile a annoncé ce 19 juin le retrait le 13 juin dernier du Certificat de transporteur aérien (CTA) et de la Licence d’Exploitation (LE) de la compagnie aérienne gabonaise privée Gabon Airlines. Les autorités de tutelle n’ont encore donné aucun détail sur les raisons de cette interdiction de fret sur le réseau domestique et extérieur du principal transporteur aérien du Gabon.

Plus de fret sur le réseau intérieur et international pour la compagnie aérienne gabonaise privée Gabon Airlines. Un communiqué du ministère des Transports et de l’Aviation civile rendu public le 19 juin dernier annonce le retrait à la compagnie de son Certificat de transporteur aérien (CTA) et de sa Licence d’Exploitation (LE) depuis le 13 juin dernier, agréments l’autorisant à faire du fret sur son réseau domestique et extérieur.

La compagnie devra se contenter des revenus générés par le transport des passagers dans l’attente des motifs de ce retrait pour pallier aux insuffisances qui lui sont reprochées.

La présente décision ne concerne « nullement le transport de passagers assuré par la compagnie aérienne Gabon Airlines » précise effectivement le texte.

La compagnie aérienne gabonaise privée Gabon Airlines a été entièrement constituée de capitaux privés en 2006 sur les cendres de la compagnie nationale Air Gabon, pour assurer l’exploitation de ses droits de trafic.

Dans un arrêté signé en novembre 2006, le ministère gabonais des Transports avait octroyé à Gabon Airlines, fondée et dirigée par l’un des fils du président Omar Bongo Ondimba, Christian Bongo Ondimba, « les droits de trafic et les privilèges » autrefois accordés à l’ancienne Air Gabon.

Cette décision signait du même coup la fin du projet « Air Gabon International », un projet de partenariat entre l’Etat gabonais et la compagnie Royal Air Maroc (RAM), qui devait prendre le relais d’Air Gabon, dont la liquidation avait été prononcée courant 2006 pour cause de mauvaise gestion financière.

Gabon Airlines a commencé à desservir son réseau au mois de janvier 2007 par un vol reliant Libreville à Paris.

La compagnie a acquis en 2007 deux Boeing 767 d’occasion auprès de la compagnie américaine United Airlines et en négocie actuellement l’achat d’un troisième. Elle avait confié la formation de son personnel et l’entretien de ses appareils à Ethiopian Airlines.

Le 15 janvier dernier, Gabon Airlines avait lancé ses premiers vols à destination de Pointe-Noire, cité pétrolière et capitale économique du Congo Brazzaville, première desserte africaine du transporteur gabonais.

Le 15 juin dernier, la compagnie aérienne privée avait commencé à desservir Marseille, deuxième destination européenne de la compagnie.

Le Boeing 767 assure les vols entre Libreville, Paris et Marseille ainsi que les liaisons entre Libreville et Pointe-Noire, au Congo Brazzaville. Tandis que le cargo Antonov, assure les dessertes entre Libreville et Malabo (Guinée Equatoriale), les liaisons entre Pointe-Noire et Sao Tomé ainsi que les vols intérieurs sur Port-Gentil et Franceville.

La compagnie souhaite également ouvrir une liaison vers Dubaï (Emirats arabes unis), une destination populaire chez les hommes d’affaires.

D’un montant de 5 milliards de francs CFA, soit près de 7,6 millions d’euros, le capital de Gabon Airlines est détenu par des banques, des assureurs et des investisseurs privés gabonais.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....