Gabon: Le Mussungu, l’autre véritable industrie de la canne à sucre

Le Mussungu ou « top canne » pour certains, boisson à base de jus de canne à sucre, très prisée par les adeptes et disciples de Bacchus à Libreville et ses environs, constitue, comme le révèlent plusieurs acteurs du « secteur » qui reconnaissent, en tirer profit et « gagner leur vie », une véritable industrie qui ne dit pas son nom
Déjà, au PK 68 de Libreville, devenu véritable « zone sucrière », où se ravitaille la majorité des tenanciers des « dépôts » de la capitale, le mussungu, produit dans la zone en quantité industrielle, constitue la principale source de revenus des différents ménages qui, pour certains, à la place des techniques très rudimentaires utilisées jadis, ont désormais recours à des machines à presser modernes. Grâce à cette « innovation », les conditions hygiéniques de production sont devenues moins douteuses.

Selon les propos d’Angélina, l’une des vendeuses de mussungu rencontrée au P.K 6, « Là-bas, ce n’est pas seulement la quantité, la qualité y est aussi est assurée, car, ailleurs, il y a des fabricants de mauvaise foi qui font n’importe quoi. Ils ajoutent par exemple de l’eau dans le vin, uniquement pour duper les clients et augmenter leurs bénéfices »

« Pour moi, comme pour beaucoup d’autres vendeuses, nos stocks proviennent de du PK 68 où nous achetons à 5000 f CFA le bidon de 20 litres » affirme Marie-Louise Soloukouana qui dit pratiquer ce commerce depuis près de dix ans.

Les marges bénéficiaires, avoisinant les 100%, sont assez acceptables aux dires de notre témoin qui assure que « dans ces 20 litres vous pouvez tirer un bénéfice de 4500 f CFA puisque nous vendons le litre à 500 f CFA et à 250f le demi ».

Est-ce suffisant au regard des charges ? Olga Oubogou, qui tient aussi un dépôt au petit marché du P.K 7 dans le 3ème arrondissement de Libreville, répond par l’affirmative, car, dit-elle, « dans le mois je trouve de quoi payer les 15.000 du local dans lequel je vends, mais également mon loyer et subvenir aux autres besoins personnels ».

« Vous savez ? Même si parfois il faut faire avec les mauvais payeurs, il y a, tout de même, des gens à qui on donne du vin « en bon » au-delà de 50.000 et qui vous les payent sans rechigner une fois qu’ils touchent leur paie » confie-t-elle.

En outre, toutes les commerçantes ne pouvant pas se rendre au P.K 68, d’autres acteurs ont intégré le « circuit » pour répondre à la demande. Ils disposent des « dépôts de vente en gros » dans certains quartiers, notamment Avéa et Venez-Voir, où « pour couvrir les frais de transport et autres y afférents, au lieu de 5000, les 20 litres sont vendus plutôt à 5.750. Ces derniers affirment être « abonnés » à des chauffeurs qui se chargent du transport du « liquide ».

C’est dire que dans la chaîne de production du « top canne » encore appelé « le local », plusieurs personnes « trouvent leur compte ».

Toutefois, le bonheur des uns pouvant faire le malheur des autres, le mussungu, fermenté à base des écorces du Wali ou Biala, bois très amère dont les vertus dont diversement vantées, est une boisson fortement alcoolisée donc dangereux pour la santé. A consommer absolument avec moderation

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Modèle de lettre du policier, gendarme et soldat patriotes

Voici la lettre type que nos policiers, gendarmes et soldats peuvent utiliser pour leur démission. Remplacez les éléments en gras souligné avec l’information qui...

Gabon: deux morts dans des manifestations contre les mesures anti-Covid

Des heurts entre la police et des manifestants qui participaient au concert des casseroles pour exiger l’allègement des décisions du gouvernement contre la propagation...

RDC: des policiers désormais en charge de la sécurité des résidences de Joseph Kabila

La garde rapprochée de l’ex–président Joseph Kabila démilitarisée en pleine crise avec son successeur Felix Tshisekedi. Désormais, ce sont des policiers qui assureront la...

Covid-19: les Gabonais sortent les casseroles pour protester contre le confinement

Au Gabon, concerts des casseroles à Libreville et dans plusieurs villes du pays. Démarré timidement mercredi, le mouvement a pris de l’ampleur la nuit...

Coronavirus: l’Afrique franchit officiellement la barre des 100 000 morts

L'Afrique, qui subit une seconde vague de coronavirus, a passé la barre des 100 000 morts depuis le début de la pandémie. Mais le...

Jusqu’où ira l’escalade entre le Soudan et l’Éthiopie ?

Les deux nations semblent avoir fait un pas de plus vers la guerre alors que leur différend frontalier dure depuis maintenant trois mois. Après...

Suivez-nous!

1,704FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES