Gabon : L’ENEF prépare sa mue pour répondre au défi des LMD

Le gouvernement a annoncé le 18 juin dernier la transformation de l’Ecole nationale des eaux et forêts (ENEF) en Institut supérieur des eaux et forêts et de l’Environnement (ISEFE) à vocation sous régionale, sous la double tutelle du ministère de l’Economie forestière et de l’Enseignement supérieur, et qui répondra aux normes internationales du système LMD. La direction de l’établissement avait accusé la semaine dernière des difficultés financières à arrimer l’école au système LMD.

Un atelier qui s’est tenu du 17 au 18 juin dernier à Libreville avec le concours de plusieurs ONG et de l’Union européenne (UE) a permis aux responsables de l’Ecole nationale des eaux et forêts (ENEF) et aux responsables des deux ministères de tutelle, l’Economie forestière et l’Enseignement supérieur, de baliser les modalités de la transformations de l’établissement en Institut supérieur des eaux et forêts et de l’environnement (ISEFE), à vocation sous régionale et répondant aux critères internationales du système Licence-Master-Doctorat (LMD).

La secrétaire générale par intérim du ministère de l’Enseignement supérieur, Yolande Ozouaki, représentant le ministre empêché, a souligné l’importance de ces travaux qui auront été « l’occasion pour les participants de cerner davantage la mission fondamentale à assigner au futur Institut ainsi que les compétences et les moyens indispensables à mobiliser pour l’accomplissement de cette mission ».

Le Président de l’atelier national de validation du projet d’établissement de l’ISEFE, Rodrigue Safou Tchiama, par ailleurs enseignant chercheur à l’Université des sciences et techniques de Masuku (USTM) à Franceville, a communiqué les recommandations auxquelles sont parvenues les participants, notamment concernant la nomenclature budgétaire et le choix de l’emplacement du futur Institut.

En 2006, le gouvernement avait exhorté les responsables de l’ENEF à mettre en œuvre une politique de transition pour arrimer les capacités de l’établissement aux critères internationaux de l’enseignement supérieur, notamment avec la mise en place du système LMD qui permet d’harmoniser les niveaux d’enseignement et programmes et facilitent ainsi les échanges et les partenariats entre les établissements supérieurs.

Le 12 juin dernier, le directeur de l’ENEF, David Allogo, avait déclaré que l’arrimage de son établissement au système de LMD était toujours confronté à des difficultés budgétaires et pédagogiques.

« La mise en route du système de Licence-Master-Doctorat (LMD) à l’ENEF est estimée à près de 12 milliards de francs CFA et le manque de financement retarde le lancement de ce projet dans notre école » avait-il affirmé.

« Cet argent servira à la construction des laboratoires, à la formation des formateurs et à l’entretien des partenariats (…) Il faudra 22 docteurs dans la nouvelle équipe pédagogique mais, nous n’en disposons que de 4 pour le moment » avait poursuivi le directeur de l’école.

Plusieurs études antérieures avaient abouti à la proposition d’un ensemble de profondes réformes structurelles et capacitaires pour la mutation de l’ENEF vers un Institut. Les conclusions de ces études avaient par ailleurs abouti à l’élaboration de deux projets de textes.

Source: AGP / GabonEco

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....