Gabon : L’UNESCO veut construire un centre de formation pour les professionnels de la communication

Le ministre de la Communication, Jean Boniface Assélé, et le représentant local de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Mohamed Bachiri, étaient réunis le 19 juin dernier pour une séance de travail visant à planifier la mise en œuvre des projets de création d’un centre d’information au ministère de la Communication ainsi que d’un centre de formation des professionnels de ce secteur.

Dans le cadre du processus de professionnalisation de la pratique journalistique et du secteur de la communication au Gabon, l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la sciences et la culture (UNESCO) étudie à Libreville avec le gouvernement les projets de création des deux organes pour l’information et la formation des professionnels de ce secteur.

Le représentant local de l’UNESCO, Mohamed Bachiri, et le ministre gabonais de la Communication, Jean Boniface Assélé, étaient réunis le 19 juin dernier à Libreville pour une séance de travail destinée à l’examen des projets relatifs à la création d’un Centre d’information au ministère de la Communication ainsi que d’un Centre de formation pour les professionnels de ce secteur.

Il s’est agit pour les deux personnalités d’évaluer les coûts relatifs à la création de ces deux structures, les moyens matériels à mettre en œuvre, les moyens financiers à dégager ainsi que d’élaborer les programmes de formation des personnes ressources.

« Nous avons fait le point sur ces projets qui ont été élaborés dans le cadre du programme de formation de l’UNESCO, mais aussi des projets en cours que nous pourrons continuer à financer ensemble. Nous en avons examiné trois essentiels, le premier concerne la création d’un centre d’information au niveau du ministère de la Communication, car nous avons fourni un matériel important en informatique pour équiper ce centre et nous avons voulu savoir si ce matériel a été convenablement installé afin de former les gens qui doivent travailler dans ce centre » a rapporté monsieur Bachiri au terme de l’audience.

Afin de doter le Gabon de structures propres, destinées à la formation et à la professionnalisation des acteurs de la communication, l’UNESCO a évoqué le projet de création et de soutien logistique et organisationnel d’une structure pour la formation des hommes et femmes de médias au Gabon.

« Nous avons exprimé notre appui pour la création d’un centre de formation des professionnels des médias. L’UNESCO pourra appuyer ce projet, que se soit au niveau du ministère ou de l’université. Nous sommes prêts à aider le Gabon dans ce sens, en élaborant les programmes de formation, les curricula, et en établissant des partenariats avec d’autres centres de formation. Nous avons rappelé les actions de l’antenne locale de l’UNESCO pour la RTG 1 car nous avons aidé la station de télévision à avoir un site Internet, qui est en phase finale et qui permettra à cette station de diffuser ses programmes, en fait toutes ses activités, tant sur le plan national qu’international » a conclu le représentant local de l’UNESCO.

Le 9 octobre dernier, l’UNESCO avait organisé dans les locaux de l’Académie Franco-américaine de Management (AFRAM) à Libreville, un séminaire de formation continue destiné aux journalistes de la presse privée gabonaise.

Depuis le début de l’année 2008, les plus hauts responsables du secteur de la communication, notamment le président du Conseil national de la Communication, François Engongah Owono, cherchent à corriger les insuffisances régulièrement constatées dans les médias gabonais en proposant diverses mesures visant à professionnaliser la pratique journalistique dans ce pays.

Le renforcement de l’Observatoire gabonais des médias (OGAM), l’établissement de la carte nationale de presse, les différents séminaires de formation sont autant d’entreprises pour relever le niveau de la communication au Gabon.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....