Gabon: Grogne à Africa N°1

Certains agents de la radio africaine Africa N°1 s’impatientent quant au paiement de leurs décomptes finals par le nouvel acquéreur de cette chaîne de radiodiffusion continentale rachetée par la Libyan Jamahiriya Brodecasting (LGB).
Selon certains journalistes, qui essaient d’analyser froidement et rationnellement la situation, aucun licenciement collectif n’a été opéré à Africa N°1, comme tentent de faire croire leurs collègues.

« Il faut d’abord reconnaître qu’une certaine presse à sensation a fait état d’un licenciement collectif. Il ne s’agit pas d’un licenciement massif en tant que tel. Il s’agit par contre d’un licenciement de fait parce qu’Africa N°1 a été rachetée par une nouvelle société qui, en principe, est sensée signer de nouveaux contrats avec les agents qu’elle désire récupérer. Maintenant, ceux qui ne seront pas reconduits pourront prétendre à leurs décomptes finals», a expliqué un journaliste d’Africa N° 1 qui a requis l’anonymat.

On rappelle qu’au niveau des parts, la Libyan Jamahiriya Brodecasting détient 52% d’actions, l’Etat gabonais 35% et les privés 13%.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....