Gabon : 30 000 élèves frappent aux portes de l’enseignement secondaire

Après quatre années d’enseignement primaire, ce sont plus de 30 000 élèves de deuxième année de Cours Moyens (CM2) qui ont pris part le 24 juin dernier sur l’étendue du territoire national, aux épreuves écrites du concours d’entrée en classe de sixième, quatre jours après les épreuves écrites du Certificat d’étude primaire (CEP) qui sanctionne la fin du cycle primaire. Ces prétendants au cycle secondaire vont constituer un véritable défi pour le ministère de tutelle, handicapé par l’insuffisance de capacités d’accueil dans les établissements publics.

Le calcul, le calcul mental, les problèmes, l’étude de texte et la dictée ont été au menu du concours d’entrée au collège auquel ont pris part le 24 juin dernier près de 30 000 élèves en fin de cycle primaire.

Selon des sources concordantes, les épreuves se sont bien déroulées dans l’ensemble. «Nous n’avons pas eu de grandes difficultés, malgré quelques manquements comme d’habitude. Nous avons commencé par l’épreuve de questions de cours et calcul et nous avons poursuivi par l’épreuve de problème», a rapporté le président de l’EPC, Philippe Koumba.

L’inspectrice générale de la pédagogie au ministère de l’Education nationale, Gertrude Boundono, a effectué une tournée dans les différents centres d’examens de la capitale pour s’enquérir des difficultés d’organisation auxquelles sont confrontés les enseignants et les examinateurs.

«Au niveau organisationnel, chaque année nous essayons de faire le nécessaire pour améliorer les choses car on tire les enseignements des insuffisances que nous avons eu l’année précédente et cette année, je pense que l’office des examens et concours a mis les moyens qu’il faut afin que les choses se déroulent comme il se doit», a-t-elle déclaré au terme de la visite.

Avec 30 000 nouveaux élèves potentiels dans le cycle secondaire, le ministère de tutelle devra faire face une nouvelle fois au problème d’insuffisance des places dans les établissements publics.

L’insuffisance des capacités d’accueil dans le circuit public du cycle secondaire avait amené le ministre de tutelle, Michel Menga M’Essonne, à réorienter de nombreux élèves vers le secteur privé pour désengorger les établissements publics.

Ce programme, qui s’appuyait sur un partenariat avec un certain nombre d’établissements secondaires privés choisis de la capitale, s’était heurté à une multitude de problèmes mettant en péril la validation de l’année scolaire des élèves réorientés.

Pour pallier ces insuffisances et réintégrer les élèves orientés dans le secteur privé, le ministre Menga a initié un vaste programme de renforcement des capacités d’accueil du cycle secondaire par la réhabilitation et l’agrandissement et la création de plusieurs établissements secondaires, notamment à Libreville.

Les chantiers suivent leurs cours et devront être livrés avant la rentrée prochaine pour répondre à la forte affluence d’élèves qui va être déversée cette année dans le cycle secondaire.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....