spot_imgspot_img

Gabon : Les épreuves de philosophie et de français du baccalauréat annulées

Les fraudes massives enregistrées pour les épreuves de philosophie et de français qui ouvraient, le 25 juin dernier, la première journée de la session 2008 du baccalauréat, ont entraîné l’annulation de ces épreuves pour les séries A1 et B. La réunion d’entente et d’harmonisation des professeurs et inspecteurs de ces deux disciplines du 26 juin a statué en faveur de l’annulation de ces deux épreuves face à la quantité de fuites enregistrées. Tous les regards sont tournés vers la commission de choix des sujets et l’Office nationale du baccalauréat.

La décision est tombée! Elle sanctionne tous les élèves des séries A1 et B candidats à la session 2008 du baccalauréat. Les épreuves de philosophie et de français passées le 25 juin dernier devront être repassées par l’ensemble de ces élèves, en raison des fraudes massives enregistrées pour ces épreuves qui ouvrait la première journée de la session 2008 de l’examen du baccalauréat.
Trois candidats auraient été appréhendés en possession des sujets au centre d’examen du collège Bessieux, à Libreville, et une cinquantaine d’autres auraient été retrouvés en possession des épreuves au centre d’examen du collège Richard Nguema Bekalé d’Oyem, chef-lieu de la province du Woleu-Ntem.
Réunis pour l’entente et l’harmonisation des corrections, les professeurs, correcteurs et inspecteurs de ces deux disciplines ont statué le 26 juin dernier pour l’annulation et la reprise de ces épreuves avec de nouveaux sujets. Le procès verbal de la session demande également l’ouverture d’une enquête pour identifier les responsables de ces fuites.
Le communiqué final exige «l’annulation des épreuves de philosophie proposées en date du 25 juin 2008, la substitution des sujets et la reprise de cette épreuve et l’ouverture d’une enquête judiciaire qui déterminera le niveau de responsabilité des uns et des autres».
La responsabilité de la commission des choix des sujets et de l’Office national du baccalauréat, auxquelles incombe la gestion de la banque des sujets des épreuves de cet examen, a notamment été indexée. «Les candidats ne peuvent entrés en possession des sujets qu’avec la complicité éventuelle de ces deux instances» ont souligné les inspecteurs.
Le scénario n’étant pas nouveau pour les enseignants de philosophie, ces derniers ont notamment décidé «de ne plus se contenter d’une simple plainte, celle de l’an dernier étant restée sans suite» mais de procéder à «la suspension de la correction des épreuves de philosophie sur toute l’étendue du territoire national» précise le procès verbal des assises du 26 juin dernier.
«Nous tenons à la qualité de l’école au Gabon. Il ne faut pas la saborder en donnant place à la fuite. (…) On ne saurait construire un pays à partir de la fraude» a déclaré un inspecteur de philosophie, Mouanga Mbadinga.
Des rumeurs se sont également propagées selon lesquelles les professeurs de mathématiques et d’histoire –géographie envisageraient eux aussi une annulation des épreuves pour les mêmes raisons.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,857FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES