Gabon: Bac Session 2008: reprise effective des épreuves de philosophie et de Français dans les centres de Libreville

Comme l’avait annoncé lors d’un point de presse lundi dernier, le ministre de l’Education Nationale, Michel Menga M’Essone, la reprise des épreuves de philosophie et de Français dans les centres de Libreville et d’Oyem s’est déroulée, pour le cas précis du Lycée National Léon Mba, dans la quiétude. Les candidats de ce centre ont laissé de côté l’humeur de protestation pour la reprise de toutes les épreuves, à l’issue des cas de fraude enregistrés au cours de cette session du Baccalauréat 2008.
Pour Marthe Tchalou, responsable du centre du Lycée national Léon Mba, les candidats sont venus en toute tranquillité composer, comme indiqué par le ministre de tutelle. « C’est donc par l’épreuve de français que nous commençons et plus tard les candidats plancheront sur l’épreuve de philosophie », a-t-elle confié.

Pour Cornélius Banguibi, 24 ans, candidats au Bac, les épreuves étaient abordables : « Nous avons réfléchis sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication, un sujet d’actualité et que nous avons abordé lors des cours en classe » a-t-il ajouté
« Nous avons été un peu déboussolé avec toutes ces tumultes autour des fraudes dont certains ignorent la provenance. Ce qui fait que psychologiquement nous n’avons plus abordé ces sujets avec la même confiance… Il faut que les autorités puissent prendre des mesures rigoureuses et non politiques car ce genre de dérapages (fraudes) récuse la validité des examens au Gabon et on sait que chaque chose a une source » a affirmé Sheronne Tsanga, 25 ans.

A la fin de cette reprise, les épreuves de philosophie ont tourné autour du concept de la « Vérité », un sujet qui devrait avoir un certain impact tant sur la conscience des candidats au bac que pour les enseignants, et autres auteurs des cas de fraude au moment ou la refondation du système éducatif gabonais s’impose. Dans l’espoir que le baccalauréat session 2008 puisse enfin être bouclé dans deux jours, les heureux lauréats pourraient enfin accéder aux études universitaires.

Exprimez-vous!

  1. en effet le bac gabonais pers au fure et a mesure sa valorisation vis a vis des pays etrangers; car cela devient exorbitant. Il s’agit de vulgariser ces examens, qui ne se passent plus dans les normes, et vous voulez accuser le president de tous les problemeS du pays pensez vous qu’il vas aussi gere cela c’est le ministere de l’education nationale qui a ete legue avec l’office du bac pour la gestion de ces examens et concours nes pas? .Donc pensez y lorsque vous distribuez les epreuves et penses que votre pays va en perile et pauvres innocents qui echouent brievement a cause des conneries que vous faites et cela se sais dans tous le pays et j’en suis victime faite les normes et arrete de faire le bruit aux perdans.soyons conscient que pour une bourse pour l’etranger c’est difficile si non construiser nous des ecole pour qu’on puisse ne pas s’humilier ailleur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....