spot_imgspot_img

Gabon: La viande de brousse et le poisson d’eau douce: des plats très appréciés par les Oyémois

En cette période de saison sèche au Gabon, propice à la chasse et à la pêche, les populations vivant dans la province septentrionale (Woleu-Ntem) ont plutôt épousé certaines habitudes alimentaires; un comportement qui laisse croire que ces derniers ne se nourrissent que du poisson d’eau douce (silures), et de gibier, en plus des légumes, ce, en dépit des lois interdisant la capture de certaines espèces animalières
Entre autres mets très souvent commandés dans les restaurants et autres lieux de restauration de proximité dans les villages et les villes du nord, on note le paquet de silures, le pangolin, le porc-épic et les reptiles dont, le crocodile, voire la vipère, … et les coûts des plats varient de 500 francs à plus, selon la quantité souhaitée. Des mets très sollicités par de nombreux consommateurs qui n’ignorent pas pourtant que parmi ces espèces, certaines sont protégées, et ne doivent pas être capturées.

« Nous ne pouvons pas nous passer de consommer du gibier, car c’est avec ça que nos parents nous ont élevé, et depuis le temps de nos grand parents, la chasse est pratiquée. Cela n’a jamais vidé nos forêts, nous pensons tout simplement qu’il existe un système naturel de reproduction que l’homme ne peu contrôler », a déclaré un consommateur sexagénaire, feignant d’ignorer les problèmes de dévastation et de décimation de certaines espèces animalières.
Il reste que les restaurants proximité comme ceux-là rencontrés un peu partout dans le pays sont un grand maillon dans le vaste champ de l’écoulement et la vente des produits illicites issus du braconnage.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES