spot_imgspot_img

Gabon: L’Okoumé symbole de richesse forestière gabonaise

Au Gabon, le potentiel économique de la foret est très élevé car parmi ces richesse, l’on dénombre plusieurs centaines d’espèces d’arbres dont les unes sont plus ou moins exploitées à l’exemple de l’Okoumé qui s’impose comme le roi dans la brousse sauvage, parce que constituant à elle seule l’essentiel de la grande richesse de la forêt gabonaise qui recouvre environ 80% de la superficie du pays.
L’aire de répartition de l’Okoumé englobe une partie du Congo, du Cameroun de la Guinée – Equatoriale et la majeure fraction du Gabon, à l’exception do nord – est et des plateaux – Batéké.

Son développement répond à des conditions climatiques précises. L’Okoumé, est un arbre exigeant et supportant mal une saison sèche supérieure à trois mois, ce qui explique clairement sa limite dans le sud.

L’Okoumé, occupe depuis toujours une place de choix dans l’artisanat et la vie des populations gabonaises. Ainsi, outre son exploitation industrielle, il sert à la fabrication des pirogues, du charbon, de la torche indigène…et l’utilisation de son écorce peut servir également dans la médecine traditionnelle.

A l’heure actuelle, l’Okoumé, reste le premier bois exploité en quantité et en durée au Gabon: son déroulage aisé donne des feuilles souples, homogènes, permettant de fabriquer des contre – plaqués de bonne qualité.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,855FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES