spot_imgspot_img

Oyé Mba pousse Shell Gabon à investir sur Gamba-Ivanga

Le gouvernement et la compagnie pétrolière Shell Gabon vont signer une nouvelle convention fixant le cadre légal et fiscal pour les activités pétrolières sur la concession de Gamba-Ivanga pour les 20 prochaines années. C’est le ministre des Mines en charge du Pétrole, Casimir Oyé Mba qui l’a annoncé le 11 juillet sur les installations de Shell Gabon à Gamba. Les six domaines d’activités spécifiés dans cette convention ont pour objectifs de redresser la courbe de la production pétrolière au Gabon.

Pour amorcer au plus vite les mesures d’un redressement de la production pétrolière au Gabon, le ministre de tutelle, Casimir Oyé Mba, s’est redu le 11 juillet dernier sur le terminal pétrolier de Shell Gabon, à Gamba, pour appelé les responsables de l’entreprise à finaliser le renouvellement de leur convention d’établissement en procédant à la cérémonie de signature officielle, étant donné l’accord tacite des deux parties.

Cette convention permet de fixer le cadre légal et fiscal des activités pétrolières de Shell Gabon sur la concession de Gamba-Ivanga pour les 20 prochaines années. La nouvelle convention s’inscrit, pour monsieur Oyé Mba, comme «le signe d’une confiance réciproque et la marque d’un renforcement du partenariat entre Shell Gabon et l’Etat gabonais».

Les deuxièmes et troisièmes domaines d’activités concernent l’intensification des activités d’exploration à terre et en mer pour lesquelles Shell Gabon dispose d’un portefeuille de permis d’exploration, et l’accroissement de la récupération du pétrole sur les champs matures.

La convention porte également sur le développement intégré de Rabi, notamment de l’huile et du gaz. La décision d’investissement sera prise en 2010 et les coûts sont estimés à 800 millions de dollars, soit environ 332 milliards de francs CFA et les objectifs visés sont de ramener le niveau de torchage de gaz au niveau zéro afin de collecter le gaz, de le traiter dans des usines moyennes de liquéfaction de gaz et de la commercialiser tant sur le marché de la consommation locale qu’à l’exportation.

Le ministre Oyé Mba a notamment souhaité que l’Etat gabonais coopère avec Shell Gabon et Power pour un projet de liquéfaction de gaz naturel. «Le gouvernement attache une grande importance à ce projet qui devrait contribuer à générer des ressources financières supplémentaires, à générer des emplois et à mettre fin au torchage» a soutenu le ministre.

Les cinquièmes et sixièmes domaines d’activités ont trait à l’hygiène, à la sécurité, à l’environnement ainsi qu’au climat social dans l’entreprise.

Le président directeur général de Shell Gabon, Hans Bakker, a résumé la stratégie du groupe par le maintien du fondement de ses opérations, l’utilisation de la technologie de façon optimale, l’accroissement de gaz intégré et de ressources non conventionnelles en mettant l’accent sur plus d’activités en amont pour un aval bénéfique.

Il a enfin précisé, dans la droite ligne des recommandations du ministre en charge du Pétrole, les quatre axes majeurs de leur stratégie de croissance, à savoir le renouvellement de son portefeuille, la poursuite de l’exploration, la concentration sur la réalisation des projets et le travail pour l’excellence opérationnelle et la compétitivité des coûts.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES