spot_imgspot_img

Gabon: Institut supérieur de technologie: 14 ans après, « une fierté nationale » (Sénateur Raphaël Mangouala)

L’Institut supérieur de technologie (IST), qui célèbre aujourd’hui son quatorzième anniversaire, avec à la clé la livraison sur le marché de l’emploi gabonais de plusieurs promotions cumulées de diplômés des différentes sections de formation qu’il compte en son sein, s’est, aux dires de son directeur général, Jean Lekouma, et du ministre en charge de l’Enseignement supérieur, Dieudonné Pambo, efforcé, au fil des ans, de répondre aux missions qui lui avaient été assignées à sa création tout en s’adaptant aux enjeux et aux besoins du moment.
Fondé en 1994 sous l’initiative des autorités de pays qui, peuvent selon Jean Lekouma, se féliciter de la notoriété acquise par cet établissement, l’Institut supérieur de technologie, grâce à une formation adaptée aux besoins du marché de l’emploi, se positionne, comme l’indique son slogan, « le partenaire des opérateurs économiques ».

Aussi, dans le souci de son développement, on apprendra du discours de son directeur général prononcé mercredi, à l’occasion de la cérémonie solennelle de remise de diplômes, que l’Institut supérieur, qui s’est également arrimé au système LMD (Lience-Master-Doctorat) à l’instar de tous les établissements supérieurs du pays, a non seulement renouvelé la convention liée avec l’Université de Bordeaux IV, mais également obtenu un accord de coopération avec l’Université de Nancy II, à travers l’Institut des administrations des entreprises (IAE) et l’Institut universitaire de technologie Charlemagne.
A noter aussi, la mise en place depuis peu d’un DEA (diplôme d’études approfondies) en collaboration avec l’Université de Yaoundé.

C’est en considération de tous ces acquis que, selon les termes de son ancien directeur général et parrain des promotions 2008, le sénateur Raphaël Mangouala, « l’IST constitue aujourd’hui une fierté nationale ».
Fondé en 1994 sous l’initiative des autorités de pays qui, peuvent selon Jean Lekouma, se féliciter de la notoriété acquise par cet établissement, l’Institut supérieur de technologie, grâce à une formation adaptée aux besoins du marché de l’emploi, se positionne, comme l’indique son slogan, « le partenaire des opérateurs économiques ».

Aussi, dans le souci de son développement, on apprendra du discours de son directeur général prononcé mercredi, à l’occasion de la cérémonie solennelle de remise de diplômes, que l’Institut supérieur, qui s’est également arrimé au système LMD (Lience-Master-Doctorat) à l’instar de tous les établissements supérieurs du pays, a non seulement renouvelé la convention liée avec l’Université de Bordeaux IV, mais également obtenu un accord de coopération avec l’Université de Nancy II, à travers l’Institut des administrations des entreprises (IAE) et l’Institut universitaire de technologie Charlemagne.
A noter aussi, la mise en place depuis peu d’un DEA (diplôme d’études approfondies) en collaboration avec l’Université de Yaoundé.

C’est en considération de tous ces acquis que, selon les termes de son ancien directeur général et parrain des promotions 2008, le sénateur Raphaël Mangouala, « l’IST constitue aujourd’hui une fierté nationale ».

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES