Gabon : Les nids de poule de la colère d’ Akébé plaine

La tension est montée d’un cran au quartier d’Akébé, dans le 3e arrondissement de Libreville, face à la persistance des problèmes de voiries malgré les récurrentes protestations des populations et les sempiternelles promesses de la municipalité. Les jeunes du quartier ont érigé des barricades sur la voie publique tandis qu’un bras de fer s’installe entre la mairie d’arrondissement et le Syndicat libre des transporteurs terrestres du Gabon (SYLTEG).
Le collectif des habitants du quartier d’Akébé plaine, dans le 3e arrondissement de Libreville, et le Syndicat libre des transporteurs terrestres du Gabon (SYLTEG) ont fait volte face au compromis passé le 12 juillet dernier avec la municipalité pour la prise en compte d’une partie de leurs revendications relatives à la réfection des voiries.

«Etant donné le mouvement de barrage de route, nous avons saisi le maire du 3e arrondissement. Il est venu le 12 juillet dernier et il a fait la proposition aux jeunes d’ouvrir la route afin que lundi matin, hier, on puisse faire un devis, aller le rencontrer et débloquer les moyens pour que les travaux soient faits», a déclaré le représentant du maire du 3e arrondissement, François Bibang Abessolo.

«Le maire a demandé qu’on ouvre la route et que les gens puissent circuler avant que les travaux ne soient engagés. Si on ne laisse pas circuler les gens, le maire ne fera rien» a ajouté monsieur Bibang Abessolo.

Cependant, le collectif d’habitants du quartier, regroupés derrière le SYLTEG, a dénoncé le 15 juillet la partialité des mesures promises et demandé la prise en compte totale de leurs revendications pour mettre fin aux mouvements de protestation.

«Il ne s’agit pas de prendre un camion de graviers ou de latérite pour venir verser là-dessus. Il s’agit de réfectionner une route, qui est une route de la République. Je viens d’avoir le maire du 3e arrondissement au téléphone pour lui dire que faire venir un camion de latérite ne résout pas le problème ici, c’est du rafistolage», a affirmé le président du SYLTEG, Jean Robert Menie.

«Nous ne bougerons pas d’ici tant que nous ne verrons pas le premier coup de pelle. Pas du rafistolage, nous parlons du premier coup de pelle, comme ça a été fait sur la nationale. Aujourd’hui on y circule tranquillement parce que les travaux ont été faits et c’est la même solution que nous demandons ici» a ajouté monsieur Menie.

Les différentes parties se seraient rencontrées dans la journée pour trouver une issue à ce problème, mais la mairie a-t-elle les moyens de refaire cette route? La crise risque de perdurer.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....