Le Gabon occupe le 119 rang du Rapport mondial sur le développement humain qui a été présenté mercredi à Libreville en présence du vice-Premier ministre chargé de l’Environnement, du Développement durable et de la Protection de la nature, Georgette Koko, et du représentant résidant du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), Bintou Djibo.

« Comme ceux qui l’ont précédé, ce Rapport mondial, le 17ème du genre, bien que parrainé par le PNUD, ne reflète pas nécessairement la politique de ce dernier, ni celle des Nation unies. En analysant profondément et rigoureusement la problématique du développement sous l’angle du développement humain, les rapports mondiaux ont étoffé ce concept et acquis une notoriété mondiale », a indiqué Bintou Djibo dans son propos introductif

En effet, ce dernier constitue également des outils privilégiés pour le plaidoyer en faveur de la promotion du développement humain durable et des instruments de contribution active à la réorientation des stratégies en faveur de la lutte contre la pauvreté et la promotion d’une bonne gouvernance.

« De facto, un classement mondial est dressé, en fonction de l’indicateur de développement humain (IDH), indice composite mesurant le niveau moyen atteint par un pays donné selon trois critères essentiels : la longévité, l’instruction et le niveau de vie, se modifiant dans le temps », indiqué le Rapport.

« Dans ce dernier, l’Islande trône en tête du classement, le Niger qui était en dernier rang en 2006 a réalisé des progrès notables et est remplacé de la Sierra Léone. Quant au Gabon, il est aux 119 rangs avec un IDH de 0,677 ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here