spot_imgspot_img

Environnement : Les populations sont favorables au programme MAB autour de Libreville (ONG)

Les populations de la province de l’Estuaire (ouest) sont favorables à l’implantation du Programme sur l’homme et la biosphère (MAB), note un rapport de l’ONG environnementale Widdle conservation society (WCS) publié ce jeudi à Libreville.

Ce rapport est résultat d’une enquête de terrain de deux mois (Février et mars 2008) dans les départements du Cap Estérias, du Komo Mondah et du district d’Ikoyi-Tsini, situés respectivement au nord et à l’est de Libreville.

Selon le document, on note « une grande motivation des communautés » et un désir d’amélioration de leurs conditions de vie par ce projet.

Le MAB est un projet de l’UNESCO, qui a pour objet d’associer les préoccupations de protection de la nature à celles de développement des populations et économies locales. Il a été initié en 1968 et créé officiellement en 1971.

Ce programme vise en outre à fournir des solutions scientifiques pour apporter des solutions aux problèmes de développement durable des populations et de gestion des ressources naturelles.

Le MAB contribue à la mise en uvre des engagements issus de la conférence de Rio de Janeiro (Brésil) en 1992. Il est présent dans 105 pays pour 531 projets mis en place, dont 66 en Afrique, 8 dans le bassin du Congo (dont un au Gabon).

Le Gabon a adhéré à ce programme en 1978. La création en 1983 de la réserve naturelle d’Ipassa-Makokou constitue l’unique action mise en uvre par le Gabon à ce jour.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,855FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES