Gabon: Le Premier ministre devise avec les agents de Gabon Télécom menacés de licenciement

Le Premier ministre, Jean Eyeghé Ndong, a rencontré vendredi en milieu de journée, à l’immeuble Arambo, les 800 agents de Gabon Télécom et de sa filiale de téléphonie mobile « Libertis », menacés de licenciement – économique pour leur transmettre le message d’espoir du chef de l’Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba.
Assisté des ministres de la Communication, des Postes, des Télécommunications et des Nouvelles technologies de l’information, Jean Boniface Assélé et Jean – François Ndongou, du Travail, de l’Emploi et de la Prévoyance sociale, le Premier ministre, Jean Eyeghé Ndong a annoncé aux agents, visiblement surexcités, la volonté du chef de l’Etat de trouver des solutions à leurs problèmes.

« Le Chef de l’Etat a promis qu’en plus des droits légaux qui vous seront versés, une prime transactionnelle de deux ans de salaire vous sera ajoutée », a transmis, Jean Eyeghé Ndong.

« On est là pour le dialogue et pour la recherche des solutions », a déclaré Guy – Jonas Lingombé, le président du Syndicat des professionnels des postes et des télécommunications (SYPROPOSTEL), en réponse au Premier ministre.

Les agents réclament des mesures d’accompagnement consécutives à l’offre de départ volontaire faite par les dirigeants de Gabon Télécom en vue de recompenser chaque travailleur et de résoudre le problème de sureffectif.

En 2006, près de 600 agents de second plan (ménagères chauffeurs etc.…)ont bénéficié de six mois de salaire soit l’équivalent de 13 milliards de francs CFA pour leur remerciement.

Les principales structures syndicales (SYPROPOSTEL et SYNATEL) qui avaient applaudis cette mesure souhaitent qu’elle soit également appliquée en leur faveur.

« C’est quand même nous qui constituons le noyaux de Gabon Télécom avec des ingénieurs et autres cadres supérieurs. Nous pensons que nous méritons mieux que la première vague et non le contraire », a indiqué Guy – Jonas Lingombé, souhaitant que le Gouvernement leur assure au moins le même traitement que la première vague.

Aussi, ce dernier a souhaité qu’une rallonge soit ajoutée aux 7 milliards qui leurs sont proposés actuellement.

Gabon Télécom et sa filiale « Libertis » comptent environ 1.300 employés. L’entreprise a accusé un déficit de 90 milliards de francs CFA dans son exercice clos au 31 décembre 2006. Les mauvaises performances cumulées de l’entreprise ont conduit l’Etat à céder sa gestion au privé. Maroc Télécom détient 51% du capital de l’entreprise depuis février 2007 contre 49% pour l’Etat gabonais.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....