Gabon : Menga réaffirme la gratuité des manuels scolaires

Le ministre de l’Education nationale, Michel Menga, a réaffirmé au cours d’un récent point de presse à Libreville, la gratuité des manuels scolaires dans les établissements publics primaires et secondaires sur l’étendue du territoire national. Cette initiative du gouvernement s’inscrit dans un souci d’équité des élèves dans le système éducatif et d’allégement des dépenses annuelles des ménages gabonais économiquement faibles.
Les manuels scolaires seront gratuits dès la rentrée de l’année scolaire 2008-2009 dans l’ensemble des établissements primaires et secondaires sur l’étendue du territoire national. Au cours d’une récente conférence de presse accordée par le ministre de l’Education nationale, Michel Menga, l’effectivité de cette mesure a été confirmée par le chef de ce département ministériel.

«Je parle aux parents qui m’écoutent, il est inutile de vous engager à acheter des ouvrages parce que les ouvrages seront donnés aux enfants à le rentrée des classes» a lancé le patron de l’Education nationale.

Répondant au scepticisme de certains observateurs sur les modalités de mise en place et l’effectivité de cette mesure, le ministre de tutelle a assuré que «ceux qui veulent vérifier cela peuvent aller au gymnase du lycée Léon Mba, ils vont constater qu’il y des stocks d’ouvrages. Ce que je dis, ce ne sont pas des chimères, ce ne sont pas des promesses en l’air, c’est un programme qui se construit et les ouvrages sont là, au niveau du lycée Léon Mba».

Il a expliqué que cette nouvelle mesure étant en train d’être mise en place et que tous les ouvrages scientifiques étaient d’ores et déjà disponibles. «Dans un premier temps, pour ce qui concerne les ouvrages scientifiques, tous les ouvrages scientifiques sont au lycée Léon Mba au moment où je vous parle» a assuré monsieur Menga.

«Cette initiative voulue par le chef de l’Etat va entrer en vigueur pour la gratuité des manuels scolaires soit effective et prévienne les conséquences que nous savons» a poursuivi le ministre de l’Education nationale, en expliquant que «l’un des problèmes que nos enfants ont aujourd’hui, c’est que tous les parents ne sont pas logés à la même enseigne».

«Les enfants doivent faire des photocopies, et quand vous n’avez pas d’argent pour les photocopies, vous n’avez pas de livres, avec les conséquences que cela suppose pour les enfants dans la formation qu’ils reçoivent» a ajouté Michel Menga.

Cette démarche s’inscrit notamment dans la politique de maintien du pouvoir d’achat des ménages gabonais économiquement faibles, pour qui les fournitures scolaires représentent chaque année des dépenses importantes, qui plus est dans le contexte actuel de la flambée des prix de première nécessité.

Les journalistes ont toutefois soulevé le problème de la distribution régulière et équitable des trousseaux. Les observateurs ont appelé à mettre en place des équipes et des systèmes de distribution et de suivi pour s’assurer de la remise de leurs dus à chacun des récipiendaires.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....