Arrestation de Marc Ona Essangui: Le BDP-Gabon Nouveau condamne cet énième acte de forfaiture du régime Bongo

Mar Ona EssanguiIl est parvenu au BDP-Gabon Nouveau ce jour même, à 15h25 heure côte Est des Etats-Unis (20h25 heure du Gabon), la nouvelle de l’arrestation de Marc Ona Essangui par le régime Bongo. Marc Ona et toute son équipe de la Coalition Publiez Ce Que Vous Payez auraient été pris par les services de la DGR et emportés vers une destination inconnue.

Marc Ona a, selon nos informations, eu à peine le temps d’appeler l’étranger pour informer ses contacts de son arrestation imminente que nous confirmons comme effective à l’heure où nous publions cet article.

Cette arrestation est sans aucun doute faite en représailles à un récent article de la Coalition Publiez Ce Que Vous Payez, article publié hier lundi 28 juillet sur son site et qui, argument à l’appui, interpelle Omar Bongo sur l’affaire Bosco Alaba Fall.

L’on se souviendra que Bosco Alaba Fall, ci-devant Procureur de la république, se serait rendu coupable de détention de sommes faramineuses sur son compte à la BGFIBANK dont il n’a pas su expliquer l’origine. Non seulement cela, mais la justice gabonaise n’a pas trouvé mieux que de laisser en liberté le fameux Bosco Alaba Fall et d’arrêter une pauvre innocente du nom de Marlène RAPONTCHOMBO, coupable seulement d’avoir révélé au monde ces mouvements d’argent d’origine mafieuse sur un compte jugé suspect.

Connaissant les réseaux de corruption au Gabon et s’interrogeant sur la détention d’une telle somme (300 millions de francs) par un simple fonctionnaire de l’état, la société civile conduite par Marc Ona a demandé des clarifications au régime Bongo qui, par cette arrestation, montre, encore une fois, que son discours anti-corruption n’est que poudre aux yeux.

Parce que nos informations au BDP-Gabon Nouveau font état de l’implication, dans cette affaire, des plus hautes autorités de la République, y compris l’implication directe de la famille Bongo, nous ne pouvons que confirmer que l’arrestation arbitraire de Marc Ona et de toute son équipe constitue une violation directe des droits des citoyens gabonais à demander des comptes à ses gouvernants.

Le BDP-Gabon Nouveau condamne donc sans réserves les arrestations arbitraires de Marc Ona et ses associés et demande leur libération immédiate et inconditionnelle. Il exige également la libération immédiate et inconditionnelle de Mlle Marlène RAPONTCHOMBO.

Par ailleurs, est ici lancé un solennel avertissement au régime Bongo pour qu’il arrête immédiatement de brimer les citoyens gabonais. Le BDP-Gabon Nouveau se réserve plus que jamais le droit, au moment et au lieu qu’il choisira, de se lancer un jour dans un processus visant au redressement, par tous les moyens possibles, des torts faits aux Gabonais par le régime Bongo depuis 40 ans.

Aux Gabonais, nous continuons à lancer un appel pour une mobilisation générale contre la dictature quadragénaire d’Omar Bongo qui, nous continuons à le maintenir, ne partira ni par la seule force des urnes ni par décision personnelle d’Omar Bongo, l’homme qui s’est autoproclamé roi à vie du Gabon. Le Gabon, nous le maintenons, ne changera que par des actes vigoureux de citoyens déterminés à réclamer, par tous les moyens possibles, leur dignité confisquée.

Nous continuons, sur ce point, à lancer un vif appel à tous ceux qui se trouvent encore épris du sens patriotique qui libère les peuples. Et nous les invitons à nous rejoindre, toujours plus nombreux, dans le mouvement pour la libération nationale que nous continuons de préparer avec diligence et détermination.

Nous encourageons la société civile gabonaise à continuer son combat non seulement pour la gestion responsable du Gabon, mais aussi pour l’affirmation des droits fondamentaux de notre peuple, dont la liberté de s’exprimer, d’entreprendre et de créer est bafouée depuis 40 ans par le régime génocidaire d’Oma Bongo.

Fait à Montclair, New Jersey (USA), le 29 juillet 2008

Le Bureau du porte-parole

MISE A JOUR 1 : mardi 29 juillet 2008 : Nous venons, une heure après la première livraison de cette nouvelle, d’apprendre que Mar Ona et son équipe auraient été de nouveau libérés, mais conditionnellement. Ils restent cependant sous menace de nouvelle arrestation et seraient convoqués pour demain auprès des services de la DGR.

MISE A JOUR 2: 18h30, heure côte EST (USA): Nouvelle confirmée sur le site même de la Coalition Publiez Ce Que Vous Payez.

MISE A JOUR 3: mercredi 30 juillet: Marc Ona et ses amis auditionnés à la gendarmerie

BDP-Gabon Nouveau
.O. Box 3216 TCB
West Orange, New Jersey, 07052, USA
Tél: 973-447-9763
Fax: 973-447-9763
Site: https://www.bdpgabon.org

Coordination Nationale (Gabon)
Tél. Gabon: 07.23.39.01

Exprimez-vous!

  1. De toute évidence, le régime Bongo et ceux qui le soutient n’a toujours pas compris qu’il est temps de laisser les gabonais se gérer par eux mêmes. Moi je crois qu’un jour les gabonais sortiront la tête de l’eau sous laquelle le régime Bongo essaie de les maintenir depuis belle lurette. L’indépendance du Gabon (politique, culturelle, économique, sociale…) ne se fera que par les gabonais eux-mêmes. Tant pis pour ceux qui usent de moyens de pressions en utilisant des milices. Le Gabon nous appartient à nous tous et personne n’a plus de droit que d’autres. J’espère que le régime Bongo saura apprécier cette arrestation arbitraire car dans les années à venir (proches en tout cas) il sera pourchassé par les vrais patriotes pas ceux qui sont patriotes quand il s’agit de leurs poches.

  2. voilà, les discours anti corruption ce n’est que de la poudre aux yeux pour tromper les gabonais. le vol et le pillage continue. il faut maintenant que le BDP occupe la place laissée vacante par l’UPG, le nouvel allié du PDG. bon courage les gars, le peuple gabonais vous regarde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....