Gabon: Les agents de Gabon Télécom boudent les 24 mois de salaire proposé par l’Etat gabonais

Les 800 agents de Gabon Télécom sur la liste de licenciement, réunis en Assemblée générale mardi à Libreville, ont refusé la proposition d’indemnité de 24 mois de salaire transactionnelle décidée par l’Etat gabonais.
Ces derniers estiment que ce chiffre est peu par rapport aux 120 mois qu’ils avaient demandé à l’Etat gabonais, afin de favoriser les agents qui ont un salaire moyen et les plus jeunes.

A cet effet, ils sollicitent l’intervention personnelle du chef de l’Etat, Omar Bongo Ondimba, pour qu’il puisse revoir cette décision avant qu’ils ne signent le document mis à leur disposition.

Le syndicat national des télécommunications (SYNATEL) et le syndicat des professionnels des Postes et Télécommunications (SYPROPOSTEL) proposent qu’ils aient le même traitement que leurs collègues déflatés en 2006 avec 40 mois de salaire d’indemnité transactionnelle.

Selon un cadre du ministère de finance, « Le plan social exécuté en 2006, était un plan social poste privatisation. ». « Or, ce n’est pas la même chose d’aujourd’hui », a-il ajouté.

La 2ème vague de licenciements des agents de GabonTélécom concerne 800 agents et constituerait un coût global de 8 milliards de francs CFA.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....