spot_imgspot_img

Gabon: L’OGC interpelle le gouvernement sur l’augmentation des coûts de Téléphonie mobile

L’Organisation gabonaise des consommateurs (OGC), via son président, Ibrahim Tsiendjiet – Mboulou, a interpellé le Gouvernement jeudi pour qu’il somme les société de téléphonie mobile, telles Celtel – Gabon, Libretis et Moov à revoir les coûts pratiqués depuis quelques jours au grands dame des consommateurs.
Lors de ce plaidoyer, Ibrahim Tsiendjiet – Mboulou, s’est dit non seulement surpris, mais aussi choqué du silence observé par le Gouvernement.

« Son silence traduit un paradoxe inexplicable quand on sait que le Conseil des ministres du jeudi, 24 avril 2008 avait pris de mesures visant la protection du pouvoir d’achat des Gabonais », a souligné M. Tsiendjiet – Mboulou, estimant que « le consommateur gabonais paie suffisamment d’impôts pour qu’il financer encore soi–même son assurance maladie au travers des opérateurs de téléphonie mobile ».

En reconnaissant les investissements effectués par ces mêmes entreprises aux bénéfices des consommateurs et du Gouvernement, l’OGC, estime que ces sociétés se doivent de préserver cette image auprès des populations en poursuivant le but initial et non chercher à tous prix le bénéfice.

Face à cela, l’OGC a souhaité que le Gouvernement puisse élargir la taxe d’assurance maladie supportée par Celtel à 10% à d’autres opérateurs à la hauteur de 5%.

Aussi, pour rester dans la droite ligne de ces missions qui sont d’assurer la défense et la protection des droits et intérêts économiques des consommateurs, l’OGC a, à défaut d’un relèvement, proposé au gouvernement de trouver des mesures atténuantes pour compenser l’augmentation.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES