spot_imgspot_img

Gabon : L’ENEF balise sa mue en institut sous-régional

La troisième réunion du Conseil d’administration de l’Ecole national des eaux et forêts du 30 juillet dernier a permis à l’établissement supérieur d’entériner les aménagements transitionnels relatifs à l’adoption des LMD, ainsi que de préparer sa requalification en institut supérieur sous-régional. Présidées par le ministre de l’Economie forestière, Emile Doumba, ces assises ont également permis d’aborder la question du désenclavement de l’Ecole située à une trentaine de kilomètres de Libreville.
L’Ecole nationale des eaux et forêts (Libreville) s’est résolument engagée dans sa renaissance transnationale lors de son dernier Conseil d’administration qui a permis aux responsables de l’établissement supérieur d’amorcer son adaptation aux normes internationales et de mettre en branle sa requalification sous régionale.

Les assises se sont déroulées dans l’auditorium du ministère de l’Economie forestière, sous la présidence du ministre de tutelle, Emile Doumba. Il a notamment été question de donner de nouvelles orientations à l’actuelle direction générale de l’ENEF, aux fins de lui permettre d’assurer sans heurts la période transitoire qui ne devrait pas excéder trois années.

«Concernant l’offre de formation, le Conseil recommande la poursuite des travaux d’achèvement de la réforme institutionnelle et organisationnelle de l’ENEF, notamment le maintien du comité technique interministériel en tant que comité technique, la réalisation des études relatives à l’opérationnalisation du système LMD», a préciser le directeur général, Athanase Boussengue.

Pour «le désenclavement de l’ENEF, le Conseil recommande au gouvernement de réaliser la connexion du réseau d’eau et d’électricité au départ de Libreville» a poursuivi Le DG de l’ENEF.

Au titre de la mue de l’ENEF en Institut supérieur des eaux et forêts et de la pêche (ISEFEP) à vocation sous régional, le directeur général a affirmé que «le conseil a amendé et validé les documents présentés. Toutefois, certaines réserves ont été émises concernant la compétence du Conseil à statuer sur la question concernant la tutelle du nouvel institut. Le conseil recommande que la question concernant la tutelle du nouvel institut, soit examinée au niveau du gouvernement».

Le ministre a annoncé qu’il allait soumettre au gouvernement des orientations concrètes d’ un plan d’action pour l’amélioration des conditions de vie et d’apprentissage des étudiants et des enseignants.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES