Gabon: Crise à l’Agriculture/ Les parties s’accordent: Levée de la grève

Les agents du ministère de l’Agriculture et du Développement rural qui observaient un mouvement de grève déclenchée depuis le 8 avril dernier par le SYNPA (syndicat national des personnels de l’Agriculture) ont décidé, mercredi de la reprise du travail suite à la satisfaction de l’essentiel de leurs revendications par la tutelle, ce grâce à la médiation de la Primature.

Dans une déclaration, les responsables affirment « constater » une satisfaction des revendications les plus importantes, notamment « la prise des textes portant respectivement sur la répartition des recettes issues des contrôles et diverses autres prestations, le retour effectif des compétences en matière de contrôle de police phytosanitaire et autres inspections de l’ONADER vers les directions techniques via la Direction Générale, la création et la mise en place du comité de gestion des primes au sein du ministère… » .

Ainsi, tout en invitant le ministre de tutelle de s’efforcer à faire aboutir les « 16 autres points du Cahier de charges », « le SYNPA décide de la levée de la grève et informe l’ensemble du personnel du ministère de la reprise effective du travail sur l’ensemble du territoire national à compter de ce jour 6 août 2008 », indiquent les leaders syndicaux dans cette note.

Par ailleurs, selon Mesmin Kombila Kombila, secrétaire général adjoint du SYNPA, ne pouvant actuellement reverser leurs primes aux 788 agents, la haute hiérarchie du ministère a débloqué 26 millions « plus 2 autres qui devraient s’ajouter », pour « payer les primes des agents grévistes qui, durant toute la période de la crise, ne se sont pas lassés de venir régulièrement faire le pied de grue au siège du ministère », souligne-t-il avant de préciser que pour ce qui est la prime incitative, « elle sera versée à l’ensemble des agents à partir de cette fin de trimestre, car c’est nous mêmes allons, dans les tous prochains jours, au recouvrement des différents taxes ».

Notons que les agents concernés par cette tranche de 26 millions, comme nous avons pu le constater ce cet après-midi au dit ministère, ont commencé percevoir ce qui leur est dû.

Déclenchée le 8 avril dernier pour réclamer le paiement des primes de technicité pour l’ensemble des agents du ministère et le retour des compétences de l’Office national du développement rural (ONADER) vers la direction générale, cette grève avait été suspendue le 19 juin après deux jours de négociation sous l’arbitrage du premier ministre, Jean Eyeghé ndong, puis reprise le 8 juillet suite à la persistance des discordes.

Au moment où les agents du ministère décident de reprendre le travail, ceux de l’ONADER entrent en grève pour réclamer, entre autres, les heures supplémentaires non payées, l’absence de primes de panier, l’augmentation de la prime de transport, de 10.000 à 20.000 francs CFA et les primes de rendement et de risque.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....