Gabon: Pierre Mamboundou contre la prise du pouvoir par la force

Se prononçant sur la destitution de Sidi Ould Cheikh Abdallahi, premier président mauritanien démocratiquement élu depuis l’indépendance en 1960, par le premier responsable de la garde présidentielle, le général Mohamed Ould Abdel Aziz, le leader de l’opposition gabonaise, Pierre Mamboundou, a déclaré, vendredi au cours d’une conférence de presse, qu’il condamnait toute prise de pouvoir par la force.

« Même si en Afrique les dirigeants ont tendance à toujours vouloir s’incruster au pouvoir, il n’y a pas de raison de recourir à la force car, avec ou sans effusion de sang, ces coups de force laissent toujours des stigmates dans la vie du pays ou même celle des auteurs » argue Pierre Mamboundou qui affirme, par ailleurs, qu’ « en Afrique, il ne faut pas que nous soyons des hommes politiques à part, c’est-à-dire qui refusent de respecter l’opinion du peuple».

Tirant un parallèle avec le Gabon où, à son avis, y règne actuellement « un climat d’insécurité politique et sociale », il pense « Que si on accepte de changer des députés, il n’y a pas de raison que l’on ne change pas de président ».
Ainsi, aux autres acteurs de la classe politique nationale qu’il accuse de vouloir trop s’agiter et précipiter les choses, il leur demande d’«attendre patiemment et de préparer démocratiquement 2012 (date des prochaines présidentielles) ».

Soulignons que le président de l’UPG avait été accusé, en octobre 1989, d’être l’auteur d’un complot visant à renverser les institutions et condamné par contumace à dix ans de prison pour « atteinte à la sûreté de l’Etat ».

Exprimez-vous!

  1. je partage entierement cette posture Republicaine du President pierre Mamboundou, aucun democrate serieux ne peut se targuer de soutenir un coup d’Etat!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Modèle de lettre du policier, gendarme et soldat patriotes

Voici la lettre type que nos policiers, gendarmes et soldats peuvent utiliser pour leur démission. Remplacez les éléments en gras souligné avec l’information qui...

Gabon: deux morts dans des manifestations contre les mesures anti-Covid

Des heurts entre la police et des manifestants qui participaient au concert des casseroles pour exiger l’allègement des décisions du gouvernement contre la propagation...

RDC: des policiers désormais en charge de la sécurité des résidences de Joseph Kabila

La garde rapprochée de l’ex–président Joseph Kabila démilitarisée en pleine crise avec son successeur Felix Tshisekedi. Désormais, ce sont des policiers qui assureront la...

Covid-19: les Gabonais sortent les casseroles pour protester contre le confinement

Au Gabon, concerts des casseroles à Libreville et dans plusieurs villes du pays. Démarré timidement mercredi, le mouvement a pris de l’ampleur la nuit...

Coronavirus: l’Afrique franchit officiellement la barre des 100 000 morts

L'Afrique, qui subit une seconde vague de coronavirus, a passé la barre des 100 000 morts depuis le début de la pandémie. Mais le...

Jusqu’où ira l’escalade entre le Soudan et l’Éthiopie ?

Les deux nations semblent avoir fait un pas de plus vers la guerre alors que leur différend frontalier dure depuis maintenant trois mois. Après...

Suivez-nous!

1,705FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES