Gabon: Pierre Mamboundou contre la prise du pouvoir par la force

Se prononçant sur la destitution de Sidi Ould Cheikh Abdallahi, premier président mauritanien démocratiquement élu depuis l’indépendance en 1960, par le premier responsable de la garde présidentielle, le général Mohamed Ould Abdel Aziz, le leader de l’opposition gabonaise, Pierre Mamboundou, a déclaré, vendredi au cours d’une conférence de presse, qu’il condamnait toute prise de pouvoir par la force.

« Même si en Afrique les dirigeants ont tendance à toujours vouloir s’incruster au pouvoir, il n’y a pas de raison de recourir à la force car, avec ou sans effusion de sang, ces coups de force laissent toujours des stigmates dans la vie du pays ou même celle des auteurs » argue Pierre Mamboundou qui affirme, par ailleurs, qu’ « en Afrique, il ne faut pas que nous soyons des hommes politiques à part, c’est-à-dire qui refusent de respecter l’opinion du peuple».

Tirant un parallèle avec le Gabon où, à son avis, y règne actuellement « un climat d’insécurité politique et sociale », il pense « Que si on accepte de changer des députés, il n’y a pas de raison que l’on ne change pas de président ».
Ainsi, aux autres acteurs de la classe politique nationale qu’il accuse de vouloir trop s’agiter et précipiter les choses, il leur demande d’«attendre patiemment et de préparer démocratiquement 2012 (date des prochaines présidentielles) ».

Soulignons que le président de l’UPG avait été accusé, en octobre 1989, d’être l’auteur d’un complot visant à renverser les institutions et condamné par contumace à dix ans de prison pour « atteinte à la sûreté de l’Etat ».

Exprimez-vous!

  1. je partage entierement cette posture Republicaine du President pierre Mamboundou, aucun democrate serieux ne peut se targuer de soutenir un coup d’Etat!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....