Gabon: Législative partielle à Omboué: les membres des bureaux des Commissions électorales locales prêtent serment

Les Membres (huit au total) des bureaux des commissions électorales pour l’organisation de l’élection partielle du député du 1er siège du département d’Etimboué (Omboué), prévue le 21 septembre prochain, ont prêté serment mardi devant la Cour constitutionnelle au siège de ladite institution, à la Sablière.

La cour ayant pris acte du serment a envoyé les personnes concernées à l’exercice de leur fonction. Mais avant, le président de la haute Cour de juridiction, Marie-Madeleine Mborantsuo, a tenu à leur rappeler toute la portée de l’acte qu’il venait de poser.

« Le serment que vous venez de prêter n’est pas un simple geste symbolique ou protocolaire. Le geste tout comme le contenu des mots que vous avez prononcés sont plein de sens et d’obligations », a-t-elle indiqué.

Pour mieux les interpeller sur les obligations qui les incombent, le Président de la Cour constitutionnelle a évoqué les recours qui devaient être examinés lors de l’audience qui a suivi. « Les recours qui vont être examinés lors de la prochaine audience sont le fruit des manquements de certains membres des bureaux des commissions qui n’ont pas respecté le serment qu’ils avaient prêté, notamment le strict respect de la loi électorale. Par conséquent, certains candidats déclarés vainqueurs, courent le risquent de voir leur élection annulée », a-t-elle dit.

Mme Mborantsuo a enfin stigmatisé le comportement certains acteurs qui, dix huit ans après l’avènement du multipartisme, font encore preuve d’une certaine immaturité politique criarde généralement caractérisée par des comportements barbares et rétrogrades telle que la casse des urnes. Ainsi, « des sanctions seront infligées aux auteurs de ce genre de comportements qui pourraient se voir être frappés d’inéligibilité pour cinq ans comme cela été le cas pour d’autres dans le passé », a-t-elle menacé.

On rappelle que cette élection partielle du député du 1er siège du département d’Etimboué (Omboué) est organisée conformément à l’article 15 de la loi organique n°11/96 du 15 avril relative à l’élection des députés à l’Assemblée nationale.

En effet, ayant constaté la vacance du siège de député après l’élection de Jean Ping à la tête de la Commission de l’Union Africaine, le président de l’Assemblée nationale avait, le 2 mai dernier, saisi la Cour Constitutionnelle qui, à son tour, dès le 27 du même mois a autorisé la la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP) à organiser une partielle dans les deux mois qui suivaient cette notification.

Par ailleurs, la campagne électorale pour l’élection partielle susvisée sera ouverte le Samedi 6 Septembre 2008 à 0 heure et close le Samedi 20 Septembre 2008 à 24 heures. Le collège électoral est convoqué le dimanche 21 septembre 2008. Le scrutin sera ouvert de 7 heures à 18 heures.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....