Gabon : Le dossier Belinga discuté à Pékin

A l’occasion de son séjour dans la capitale chinoise pour le lancement des Jeux Olympiques, le 8 août dernier, le chef de l’Etat gabonais a rencontré les partenaires chinois du projet d’exploitation du fer de Belinga pour s’enquérir de l’avancement des études et travaux de ce projet. Le président Bongo Ondimba a notamment reçu les responsables des travaux du barrage hydroélectrique de Poubara, une des infrastructures clés pour ce vaste projet.
Les entretiens avec les partenaires économiques chinois ont permis au président gabonais de suivre la progression des travaux et des études relatives à l’exploitation du gisement de fer de Belinga au nord est du Gabon.

A l’occasion de son séjour dans la capitale chinoise du 8 au 11 août derniers, le chef de l’Etat gabonais a rencontré plusieurs acteurs de ce projet, notamment le président du groupe CEMEC, adjudicataire du marché et celui d’EXIMBANK, la banque chinoise retenue pour assurer le financement du projet.

Le président de la CEMEC a confirmé la finalisation de l’étude d’impact environnemental et les deux parties se sont mises d’accord pour relancer l’initiative et démarrer au plus vite la réalisation des aménagements infrastructurels nécessaires.

« Il n’y a pas de grands problèmes, nous sommes en train de préparer le rapport d’étude d’impact environnemental et après cela nous pourrons finaliser le rapport sur l’étude de faisabilité globale » a déclaré le président de la CEMEC.

Le projet Belinga comprend des réalisations majeures pour le pays. Outres les chantiers de la mine, le projet prévoit la construction d’un barrage hydroélectrique à Poubara, un port en eau profonde à Santa Clara et une voie de chemin de fer.

« La COMIBEL a été composée des sociétés de premiers rangs de notre pays dans les différentes spécialités. C’est pourquoi nous avons mille raisons de vous rassurer que nous pourrons certainement réaliser un projet dans de bonnes conditions. Les travaux de ce projet seront entamés l’année prochaine » a ajouté le président de la CEMEC.

La délégation présidentielle a ensuite rencontré le président du groupe Sinohydro Corporation, adjudicataire du grand chantier du barrage hydroélectrique de Poubara.

« L’étude est déjà finie. Les démarches que nous allons entreprendre dans les prochains jours sont des reconnaissances complémentaires. Nous souhaitons commencer les constructions préliminaires avant la fin de cette année, notamment les routes d’accès ou la construction des bâtiments temporaires » a déclaré le leader du groupe Sinohydro Corporation, Chung Xi Jao.

« Notre société travaille toujours en conformité avec les législations africaines et internationales. Pour les études d’impact sur l’environnement, nous avons demandé aux conseillers de Suisse d’effectuer ce rapport » a affirmé le président du groupe.

En plus de la couverture nationale, les capacités de production de ce barrage seraient à même de satisfaire des besoins énergétiques sous-régionaux.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....