La Libye et les Etats-Unis signent un accord général d’indemnisation

Après des mois de discussions marathons, la Libye et les Etats-Unis ont signé, jeudi 14 août, un accord général d’indemnisation des victimes américaines des attentats libyens et des victimes libyennes des bombardements américains. Il prévoit la création d’un fonds d’indemnisation, notamment pour les familles des morts dans l’attentat contre le Boeing de la Pan Am qui s’est écrasé en 1986 sur la localité écossaise de Lockerbie, faisant au total 270 morts. Les victimes de l’attentat, la même année, contre une boîte de nuit de Berlin fréquentée par des militaires américains et qui fit deux morts et 229 blessés sont également concernées.

Côté libyen, l’accord s’adresse aux familles des personnes tuées dans les bombardements aériens américains de Tripoli et de Benghazi en 1986, qui firent, selon la partie libyenne, une quarantaine de morts, dont la fille adoptive du dirigeant Mouammar Kadhafi.

Tripoli a déjà commencé à indemniser les victimes de l’attentat de Lockerbie, où il avait reconnu sa responsabilité. L’accord d’indemnisation porte sur 2,7 milliards de dollars, soit 10 millions de dollars par famille. En janvier, la justice américaine a également condamné la Libye à verser plus de six milliards de dollars de dommages et intérêts aux familles de sept Américains tués dans l’attentat contre le DC-10 d’UTA au-dessus du Niger en 1989. Tripoli a toujours nié son implication dans cet attentat qui fit 170 morts. Mais en 2004, elle avait accepté de verser 170 millions de dollars de compensation aux familles des victimes.

RÉCHAUFFEMENT

L’accord signé jeudi exonère de toute responsabilité juridique la Libye face aux innombrables actions en justice entreprises par les familles de victimes américaines. Il devrait aussi faciliter le réchauffement des relations entre Tripoli et Washington. Le Congrès américain avait voté jeudi une loi en ce sens, garantissant à Tripoli qu’il serait à l’abri de toute nouvelle poursuite, une fois les victimes américaines indemnisées. La loi a été promulguée en début de semaine par Georges W. Bush, qui a fait état de sa « satisfaction » quant à l’amélioration des relations entre les deux pays, dans un message remis mercredi soir à Mouammar Kadhafi. Le président américain a souligné par ailleurs « l’importance du grand rôle de la Libye sur la scène internationale, exprimant son aspiration à la poursuite de la coopération entre les deux pays ».

Rompues en 1981, les relations diplomatiques entre les Etats-Unis et la Libye avaient été rétablies en 2004, après l’annonce par Mouammar Kadhafi que son pays renonçait à acquérir des armes de destruction massive. Elles ont été normalisées en 2006 avec le retrait de la Libye de la liste des Etats soutenant le terrorisme et l’échange d’ambassadeurs. Plusieurs compagnies américaines ont remporté depuis des contrats de prospection et de production d’hydrocarbures dans le pays.

source: le monde avec AFP et reuters

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....